Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bien vous organiser

Ces entreprises qui recrutent selon votre personnalité et non votre CV

Pour certaines entreprises, exit les expériences passées et autres formations, seule votre personnalité compte pour l’obtention d’un job. Explications avec deux entreprises en tout point différentes, mais aux méthodes de recrutement novatrices : My Little Paris et Machines Pages.

Recruter à contre-emploi pour oser davantage

En sept ans, la start-up My Little Paris est passée du statut de pépinière d’entreprise à un effectif de cent trente salariés. Une success-story que le groupe mi-média, mi-site e-commerce a bâti sur un concept audacieux, mais payant : le contre-emploi.

A l’origine, il y a Fany Péchiodat et Celine Orjubin. La première évolue dans le marketing cosmétique, la seconde en banque d’affaire. Aucune n’a été formée au média et au digital. Parties d’une simple newsletter, elles sont aujourd’hui à la tête d’une communauté de 4 millions de fans et 135 000 abonnés qui reçoivent chaque mois leurs box en France. « On continue à recruter des personnes à contre-emploi, parce qu’on s’est rendu compte qu’on assiste avec le digital à une ère de redistribution des cartes. Cette naïveté avec laquelle on regarde un business est devenue une force, car on ose plus de choses, on ne se met pas de barrières. On y va » explique Elisa Rummelhard, Brand Love Manager chez My Little Paris lors de la RMS Conf 2017. Avant d’ajouter : « Notre conviction c’est qu’on peut faire des étincelles en mélangeant les profils. Notre directeur technique est un ancien médecin, notre directrice commerciale une ancienne ballerine et notre directrice de rédaction, une ancienne juriste. Nous sommes persuadés qu’il faut regarder davantage le potentiel des personnes plutôt que leur CV ou ce qu’elles ont déjà fait. »

La recette pour intégrer la famille My Little Paris ? Faire preuve d’une belle énergie, d’une personnalité et d’un potentiel à se projeter dans l’entreprise.

Savoir-être, état d’esprit et motivation : des critères déterminants

A Foncine-le-Haut dans le Jura, la société Machines Pages, spécialisée dans la fabrication de robots pour les secteurs de l’agroalimentaire, du cosmétique et du médical, a mené avec l’agence Pôle Emploi de Champagnole une campagne de recrutement elle aussi novatrice et non basée sur le CV pour dénicher des monteurs câbleurs.

Confronté à la problématique de l’absence de candidats qualifiés sur le marché du travail pour exercer ces postes, Pôle Emploi a mis en place sa méthode de recrutement par simulation (MRS). Ouverte à tous, y compris aux candidats sans formation, elle vise à détecter des habiletés par des exercices. « Plutôt que de s’attacher à des diplômes, à de l’expérience, on va regarder les aptitudes. Après ces tests, il y a le savoir-être, l’état d’esprit, la motivation, qu’on va essayer de valider par les entretiens » confiait en octobre dernier Yannick Ains, directeur général de Machines Pages au quotidien Le Progrès.
De quoi envisager le recrutement différemment.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)