Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé

Envie de travailler dans une nouvelle région ?

Vous caressez depuis longtemps le projet de changer d'air, de retrouver vos racines, de vous rapprocher de la mer ? Une période de chômage peut être l'occasion de prospecter les marchés de l'emploi locaux et de sauter le pas.

Les offres d'emploi ne se concentrent pas dans quelques grandes agglomérations. Certains recruteurs se déploient en région avec, parfois, d'importants besoins de mains-d’œuvre.
En témoignent EveryCheck, start-up parisienne spécialisée dans la vérification de références qui a dernièrement annoncé l'ouverture d'une antenne à Rennes, ou encore K Line, fabricant français de menuiseries qui, tout en poursuivant son développement en Vendée, va ouvrir une nouvelle usine dans l'Ain.

En 2016, selon l'Insee, l'emploi a d'ailleurs progressé dans toutes les régions pour la première fois depuis dix ans.

Comment repérer les offres ?

- D'abord en activant des alertes avec votre préférence géographique sur votre espace Pôle emploi ou sur les job boards tels que Regionsjob.com. Inscrivez-vous aussi sur les salons en ligne de Pôle emploi ou sur ceux proposés par Objectif emploi.

- Les pages régionales du site de Pôle emploi, de l'Apec, la presse locale et les chambres de commerce et d'industrie peuvent fournir de précieuses informations sur l'emploi, les salons de recrutement et le tissu économique de la région visée. Pour les Parisiens, Parcours France, le rendez-vous annuel des projets en régions, qui se déroule en octobre, propose un village « emploi en régions ».

- Vous pouvez également contacter les agences de développement économique. Certaines d'entre elles font de gros efforts pour attirer les candidats mobiles, à l'instar de l'Agence des territoires d'Auvergne. Un annuaire de ces structures est disponible sur le site du Cner.

- Pour anticiper sur les besoins des entreprises et faire une candidature spontanée, pensez à « La Bonne Boîte », service en ligne de Pôle emploi qui permet de dénicher les entreprises ayant un fort potentiel d'embauche.

- Enfin, n'oubliez pas de solliciter votre réseau personnel sur place.

Les cinq questions à se poser

 1°) Quelles sont vos motivations profondes ? Il s'agit de les mettre au clair : voulez-vous vous rapprocher de vos parents, avoir un meilleur cadre de vie, concilier votre vie professionnelle et la pratique d'une activité sportive ?

2°) Êtes-vous réaliste ? Votre conjoint et vos enfants sont-ils prêts à vous suivre ? Vous êtes-vous renseigné sur les écarts de salaires entre Paris et la province, le coût de la vie sur place ?

3°) Comment postuler ? Vous devez affûtez votre argumentaire pour convaincre le recruteur de vous choisir vous, plutôt qu'un candidat local. Le projet de mobilité peut être mis en avant dans le CV et explicité dans la lettre de motivation, en précisant la zone visée.

4°) À quelles aides avez-vous droit ? Renseignez-vous auprès du groupe Action Logement qui propose différents services et aides financières pour accompagner les mobilités.

5°) Comment aborder l'entretien d'embauche ? Prévoyez toutes les implications d'un déplacement

L'aide à la mobilité de Pôle emploi

Si vous devez vous rendre à un entretien d’embauche, mais également si vous participez à un concours public, suivez une prestation intensive, reprenez un emploi ou entrez dans une formation loin de votre lieu de résidence, vous pouvez bénéficier d'une prise en charge de tout ou partie de vos frais de déplacement, de repas, et d’hébergement. Et ce, dans la limite d'un plafond annuel de 5 000 euros.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller et sur la page dédiée du site.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)