Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Définir votre projet professionnel

Les métiers de l’industrie se féminisent

Avec moins de 30% de femmes dans l’industrie, force est de constater que la gent féminine reste sous-représentée dans ce secteur. Ce chiffre n’est pas pour autant gravé dans le marbre.

Pour augmenter la part des femmes, fédérations professionnelles, associations et entreprises se mobilisent. Elles prônent depuis quelques années une féminisation de la sidérurgie, de l’aéronautique, de l’aérospatial, mais aussi de la chimie, de la santé, de l’énergie ou encore de l’automobile.Ces filières industrielles ne manquent pas d’opportunités professionnelles : 250 000 postes sont à pourvoir chaque année jusqu’en 2025 prévient La Fabrique de l’Avenir.

Un déficit de main-d’œuvre conjugué à des salaires supérieurs de 13% en moyenne sont autant d’arguments qui doivent inciter les femmes à regarder d’un autre œil les métiers de l’industrie, encore trop souvent jugés pénibles et faiblement rémunérateurs. Pourtant, avec la digitalisation des métiers de l’industrie, la pénibilité a fortement reculé. Les logiciels de traçage assisté par ordinateur, les machines à commandes numériques, les appareils pour les opérations de réglage et autres automates changent la donne.

Pour faire évoluer les mentalités, l’association Elles bougent encourage les collégiennes, lycéennes et étudiantes à découvrir les professions d’ingénieures et de techniciennes dans tous les secteurs industriels ou technologiques. Air France, Assystem, Eiffage, Renault, Total et d’autres grands noms de la famille industrie apportent leur soutien aux missions de l’organisme parrainé par cinq ministères. Ces entreprises développent des programmes pour favoriser l’embauche des femmes, mais également leur mobilité et leur progression en interne. Les femmes peuvent être non seulement recrutées, mais également faire carrière !

Si les jeunes diplômées Bac+4 et Bac+5 se révèlent sans surprise courtisées, ce sont bien tous les niveaux de qualification qui s’avèrent concernés par ces vagues de recrutements. Electromécanicienne (CAP et BEP), responsable de maintenance (BTS, DUT, Master), chaudronnière (CAP, Bac Pro, BTS), tôlière (CAP, Bac Pro, Bac Techno, BTS) mais aussi soudeur (CAP, Bac Pro) font partie des compétences convoitées. Vous êtes rigoureuse, aimez travailler en équipe, désireuses d’innover et de découvrir un métier d’avenir ? Renseignez-vous sur les formations qualifiantes qui vous permettront d’acquérir les compétences dont les entreprises ont besoin.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

Le dossier : l'industrie

Industrie