Je crée, je reprends une entreprise

La création ou la reprise d’entreprise s’adresse à tous. Afin de vous soutenir dans votre projet, et sous certaines conditions, Pôle emploi peut mobiliser des aides financières et permet le cumul du revenu et de l’allocation.

J’ai un projet de création ou de reprise d’entrepr

Les aides financières et exonérations

  • L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise (ARCE)

Sous certaines conditions, une aide peut vous être versée dès le début de votre activité si vous en remplissez les conditions requises.

Consultez « L’aide à la reprise ou la création d’entreprise »

Attention :  ne créez pas votre entreprise AVANT de vous inscrire ! Pour bénéficier de l'ARCE, l'inscription auprès de Pôle emploi doit intervenir avant la création ou la reprise de l'entreprise.
La date prise en compte est celle de l’immatriculation ou du début de l’activité. 

L'accomplissement des démarches préparatives en vue de reprendre ou de créer une entreprise au cours du préavis, du congé de reclassement ou du congé de mobilité n'est pas considéré comme une création ou une reprise d'entreprise.

  • L'aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise (ACRE) 

L'ACRE est une exonération partielle ou totale des charges sociales pendant un an. Vérifiez si vous remplissez les conditions.

Consultez « L’aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACRE) »

Cumul possible entre allocation et rémunération

Vous pouvez cumuler l’allocation chômage avec la rémunération procurée par votre activité créée ou reprise.
 

  • Comment est calculée votre allocation ?

Montant de votre allocation mensuelle

70% de vos rémunérations déclarées au titre des assurances sociales. 


Le cumul du salaire issu de l’activité reprise avec votre allocation ne pourra pas être supérieur à votre salaire antérieur brut.
 
Toutefois, si vous avez débuté votre activité de création ou de reprise d'entreprise avant votre inscription à Pôle et que cela a donné lieu à  rémunération, vous pourrez bénéficier du cumul intégral entre ces revenus et l'allocation chômage.

  • Comment déclarer vos revenus ?

- Dans le cas où les rémunérations professionnelles non salariées sont indéterminées, un paiement provisoire correspondant à 70% de l’allocation mensuelle normalement due sera effectué.

Une régularisation est ensuite effectuée à partir des rémunérations réelles.
Le traitement des justificatifs, à échéance annuelle (ou trimestrielle pour les micros entrepreneurs qui le souhaitent) est indispensable à la mise à jour de votre situation et la poursuite des paiements.

- Dans le cas où les rémunérations professionnelles non salariées sont connues lors de votre déclaration mensuelle, une avance de paiement à hauteur de 80 % du montant de l’allocation du sera effectué. La transmission des justificatifs, avant la fin du mois qui suit la période actualisée, permettra de régulariser le paiement.

A défaut, l’avance versée sera intégralement récupérée sur le montant des prochains paiements.