Je suis en congé maternité ou d'adoption

Vous êtes inscrit(e) à Pôle emploi et vous vous interrogez sur les conséquences de votre grossesse, votre congé maternité ou votre congé d'adoption sur l’allocation chômage ?

En congé maternité en cours d’indemnisation 582x33

Votre inscription

Vous pouvez maintenir votre inscription à Pôle emploi durant votre grossesse, votre congé maternité ou votre congé d'adoption. Toutefois, au démarrage de la période légale du congé maternité ou du congé d'adoption, Pôle emploi considère que vous n’êtes plus disponible pour occuper un emploi et vos paiements – si vous perceviez l’allocation – sont interrompus.

Si vous en remplissez les conditions, des indemnités journalières de sécurité sociale peuvent vous être versées. Pour plus d’informations à ce sujet, rapprochez-vous de votre caisse primaire d’assurance maladie (site ameli.fr).

DANS LE DÉTAIL

  • La durée du congé maternité est fixée à 16 semaines pour un premier enfant et peut être augmentée dans certaines circonstances. 
  • La durée légale du congé d'adoption varie en fonction du nombre d'enfants adoptés, du nombre d'enfants à charge (avant l'adoption) et de l'éventuelle répartition du congé entre les parents. Il est de 16 semaines au total lorsqu’il s’agit d’un premier enfant adopté, qu’il n’y a pas d’autres enfants dans le foyer et que seul un parent décide de prendre le congé).

Vos déclarations

Vous devez déclarer à Pôle emploi l’indisponibilité due à votre maternité ou à votre adoption :

  • soit en déclarant votre changement de situation via votre espace personnel ;
  • soit en transmettant un document délivré par votre Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) attestant des dates de début et de fin de votre congé maternité ou de votre congé d'adoption.

A l’issue de votre congé, vous devez préciser à Pôle emploi si vous voulez rester inscrit et si vous êtes toujours à la recherche d'un emploi.

Vous devez l’informer dans les 5 jours calendaires qui suivent la fin de votre congé maternité (samedis, dimanches et jours fériés compris), afin de reprendre le paiement de vos allocations, si vous y avez droit.