Je rentre en France après avoir résidé hors de l'Europe

Vous rentrez en France après avoir vécu dans un état non européen ? Faites le point sur vos droits à l'assurance chômage à votre retour.

Je rentre en France après avoir résidé hors de UE

Vous rentrez en France après avoir résidé hors de l'Europe sans avoir travaillé

  • Avant votre départ, vous avez ouvert des droits à l’assurance chômage
Dans ce cas, le versement des droits précédemment ouverts peut reprendre, à condition de se situer dans un certain délai, appelé « délai de déchéance ».
La durée de ce délai de déchéance correspond à la durée d'allocation qui vous a été notifiée lors de l'ouverture des droits, augmentée de 3 ans.

Consultez « Que se passe-t-il si je perds un emploi ? ».
  • Vous avez démissionné pour suivre votre conjoint
Si vous avez démissionné de votre emploi en France pour accompagner votre conjoint parti occuper un emploi hors de France, vos droits sont préservés.
Vous devez vous inscrire comme demandeur d'emploi en France dans les 4 ans qui suivent la fin de contrat de travail permettant l'ouverture des droits.

Consultez « Je démissionne pour suivre mon conjoint en Europe ». 

Vous rentrez en France après avoir travaillé dans un état hors de l'Europe

Vous rentrez en France après avoir perdu votre emploi hors Europe, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation au titre du chômage à condition d’avoir été affilié au « régime d’assurance chômage des expatriés ».

Consultez la rubrique « Je pars travailler hors de l’Europe ». 

Vous êtes indemnisé dans un état hors de l'Europe et vous revenez en France

Il n’existe pas d’accord international organisant un maintien d’allocations de chômage en cas de retour en France.
Pour obtenir des informations sur vos droits aux prestations de chômage acquis hors de l’Europe, adressez-vous à l’institution de chômage de l’Etat concerné.