Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bien vous organiser

Six semaines pour trouver un job !

Présenter votre candidature en adoptant une démarche commerciale ? L’Entreprise éphémère pour l’emploi (EEE) l’a testée et ça marche ! Lors de la seconde édition de cette initiative, plus de 50 % des demandeurs d’emploi volontaires ont renoué avec le marché du travail. Christine Beaupel, coach pour l’EEE et consultante chez BPI Group, nous dévoile la recette pour valoriser sa « marque candidat » !

C’est quoi l’entreprise éphémère ?

Après Arles, Valence et Bagneux, la quatrième édition de l’Entreprise éphémère pour l’emploi s’est tenue le 9 janvier 2017 à Roubaix. Pendant six semaines, 50 demandeurs d’emploi en transition professionnelle, proposés par Pôle emploi, deviennent associés au sein d’une start-up temporaire.

Leurs missions : débusquer les offres d’emploi et développer de nouvelles compétences. Le but : décrocher un job. Après une semaine de formation, les demandeurs d’emploi travaillent alternativement dans différents services : RH, pour aider les associés sur les outils (CV, lettre de motivation, training d’entretien), le service communication pour faire parler de l’entreprise sur le territoire, le service commercial pour recueillir les offres d’emploi par téléphone ou en se déplaçant dans les entreprises et enfin le service web qui permet de taguer les infos sur les salons de recrutement, les réseaux sociaux, les forums, les entreprises qui recrutent.

Les offres dénichées par les participants et non pourvues sont visibles sur le site poleemploi.fr à l’issue de chaque session.

1. Un CV aussi efficace qu’une plaquette commerciale

Listez d’abord vos compétences, qui figureront en première place sur le CV. Ensuite, dressez les expériences professionnelles qui vont les mettre en lumière. Allez à l’essentiel en formulant des phrases courtes, et placez les logos des entreprises « connues » pour lesquelles vous avez travaillées plutôt que d’inscrire leurs noms en toutes lettres.  

2. Dérouler un argumentaire ficelé

La lettre de motivation ne doit pas répéter le CV. Racontez-y un projet ou une mission durant laquelle vous avez développé des compétences complémentaires. Relatez une histoire qui vous a sorti de votre quotidien, dans un contexte professionnel ou extra-professionnel. L’objectif est d’orienter l’employeur vers des qualités additionnelles.

3. Étoffer et entretenir son réseau

Les demandeurs d’emploi doivent stimuler leur relationnel en :
-s’inscrivant sur des réseaux sociaux professionnels type LinkedIn,
-en partageant et publiant des posts,
-en essayant de faire recommander leur profil,
-en se rendant à des salons de recrutement, des forums, des jobdating, etc.,
-en se renseignant sur les activités proposées par Pôle Emploi type ateliers, forums, salons en ligne... 

4. Entretien d’embauche : jouer d’égal à égal

Les trois premières minutes sont capitales.. Informez-vous au préalable sur l’entreprise pour mettre en avant vos compétences techniques correspondantes à ses attentes et adoptez un vocabulaire positif. N’employez pas les termes « problème », « c’est compliqué », « excusez-moi », « je ne vous dérange pas ». Préférez des phrases comme « vous serez satisfait », « c’est très simple », « avec plaisir ».  

5. Bien gérer les observations

Lors de l’entrevue, sachez rebondir face aux observations du recruteur. S’il met en exergue qu’il vous manque une compétence, accueillez favorablement l’objection sans agressivité : « Oui, je comprends. » Puis, citez un avantage qu’aurait l’employeur à vous recruter.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)