Entretien de recrutement : rendez-vous en territoire connu !

Vous avez décroché un entretien ? Avez-vous fait des recherches pour en savoir plus sur l’entreprise qui vous reçoit ? Ce travail préparatoire est essentiel pour viser juste le « jour J » et renvoyer une image sérieuse et professionnelle.

Bien préparer son entretien de recrutement, c’est bien sûr réfléchir aux compétences et qualités que l’on va valoriser au regard du poste proposé. Mais pas seulement ! Pour mettre toutes les chances de son côté, il est indispensable de prendre le temps de se renseigner sur l’entreprise qui vous accueille.

Un signe de motivation

Produits et services, position sur le marché, chiffre d’affaires, histoire, culture, valeurs, politique en termes de gestion de carrière, actualité… en effectuant quelques recherches, vous pourrez montrer au recruteur lors de l’entretien que vous connaissez son entreprise et ses enjeux. Cela dénotera de votre part une vraie motivation et une volonté de vous investir. Si vous êtes là ce matin dans son bureau ou que vous avez programmé un entretien en visioconférence, cela n’est pas par hasard !
Bien connaître l’entreprise, c’est aussi le meilleur moyen de renvoyer une image et un discours « raccords » avec sa culture et son identité. Si ses codes vestimentaires sont plutôt classiques, mieux vaut se rendre en entretien en costume ou en tailleur plutôt qu’en jeans-basket… l’inverse est tout aussi vrai avec des sociétés plus jeunes comme les start-ups, où la cravate risque de détoner !
Innovation, environnement, responsabilité sociétale, solidarité… les entreprises recherchent des personnes avec lesquelles elles partagent les mêmes valeurs. Mieux vaut donc en avoir une idée précise avant d’aller en entretien.

« Bien connaître l’entreprise permet de renvoyer une image en phase avec sa culture et ses valeurs. »

Les réseaux sociaux, incontournables

Avant votre entretien, il est pertinent d’investiguer sur les réseaux sociaux, et notamment sur les pages Facebook ou LinkedIn de l’entreprise. Vous y retrouverez des informations sur son actualité, ainsi que de précieux avis de clients, collaborateurs, stagiaires ou alternants. N’hésitez pas d’ailleurs à vous mettre en contact, avec des anciens de l’entreprise, pour en savoir plus sur l’ambiance de travail, les codes vestimentaires et le style de management.

Dans votre réseau, vous connaissez personnellement quelqu’un qui a travaillé dans cette entreprise ou qui la connaît bien ? Pensez à lui demander son avis. Vous connaissez le nom de celui ou celle, qui va vous recevoir ? Vous aurez tout à gagner à aller jeter un œil sur son profil sur LinkedIn. Pourquoi pas non plus mener votre enquête sur YouTube ? De nombreuses entreprises y diffusent des vidéos sur leurs métiers ou produits. Si vous avez vu la dernière web série ou publicité qu’elle y a publiée, vous marquerez des points auprès du recruteur.Pour en savoir plus sur la santé de l’entreprise, vous pouvez aussi vous rendre sur des sites tels que societe.com, infogreffe.fr ou verif.com

Et si vous alliez vous faire une idée sur place ?

L’entreprise qui va vous recevoir dispose d’espaces pour accueillir du public, comme des boutiques ou des points d’information ou d’accueil ? Cela peut toujours être intéressant d’aller se faire une idée sur place, pour prendre le pouls, ressentir l’ambiance directement sur le terrain ! Si vous avez pris cette initiative, faites-le savoir au recruteur pendant l’entretien. Cette envie de découvrir le quotidien de son entreprise est une nouvelle preuve de votre motivation !

Vous postulez dans une TPE ou PME ?

Vous visez un poste dans une petite entreprise qui ne dispose pas d’énormément d’informations sur Internet, les réseaux sociaux, dans la presse ? Pas de panique ! Cette entreprise ou association est probablement déjà connue sur le territoire, ne négligez pas le bouche à oreille, renseignez-vous auprès de petits commerces implantés à proximité, faites des recherches sur la personne que vous rencontrez, elle a peut-être un profil LinkedIn ou est connue par quelqu’un que vous connaissez ou un autre chef d’entreprise etc… Connaître le parcours de votre interlocuteur vous fera déjà marquer un point, d’autant plus si cette personne est le chef d’entreprise.

3 moments décisifs dans le déroulé d'un entretien

#1 Les premiers instants
: les 90 premières secondes sont déterminantes. Quand le recruteur vient vous accueillir, à vous de lui inspirer immédiatement confiance, en avançant vers lui d’un pas déterminé. Regardez-le dans les yeux, en souriant et serrez sa main de manière franche.

#2 Les séances de questions / réponses : soyez factuels dans vos réponses, parlez de vous, de votre parcours et vos compétences, en étayant chaque affirmation d’une illustration concrète (le plan commercial a permis une augmentation de 20 % du chiffre d’affaires…). La question est difficile ? Montrez-vous constructif et empathique (« Je vous remercie pour cette question », « je vais vous éclairer sur ce point »…). Pour éviter d’être pris au dépourvu, anticipez les questions et préparez vos réponses avant l’entretien.

#3 La fin de l’entretien : le recruteur conclut souvent l’entretien en vous demandant si vous avez une question. Avant le rendez-vous pensez à celle que vous pourriez lui poser, par exemple sur le poste à pourvoir. Laissez-lui une impression positive en le remerciant de vous avoir reçu et de vous avoir accordé de son temps.

Comment valoriser sa candidature après 50 ans ?

Faites de votre âge un atout et non pas une contrainte. Maturité, recul, expérience… toutes ces qualités propres aux seniors sont de vrais plus pour l’entreprise et donc recherchées des recruteurs. Elles sont très rassurantes et démontrent votre capacité à gérer les évènements et les difficultés en adoptant la bonne posture. Elles sont sécurisantes, inspirent confiance. Et c’est donc sur elles qu’il va falloir centrer l’entretien et préparer votre argumentation. Mettez en valeur la diversité des situations et des défis que vous avez gérés durant votre vie professionnelle, en illustrant d’exemples très concrets (projets, résultats, réussites…) en phase avec les compétences recherchées pour le poste. Montrez aussi que votre envie d’avancer, de vous challenger et d’apprendre est intacte. Le dynamisme n’est pas une question d’âge ! Et quand on peut le combiner avec un zest de sagesse, c’est encore mieux !