CV en anglais, mode d'emploi

Vous avez en projet de travailler au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou en Australie ? Votre CV en anglais devra s’adapter à des codes et des usages qui varient d’un pays à l’autre. Explications.

Quelles sont les spécificités du CV britannique ?

Chaque pays a ses propres pratiques en matière de présentation de CV. Alors qu’en France, le CV doit en général tenir sur 1 page comme un résumé « teasing » de la carrière et des compétences, dans les pays anglo-saxons, on privilégie les CV longs qui détaillent tout le parcours.

Si vous postulez au Royaume-Uni, il ne faudra pas simplement traduire votre CV du français vers l’anglais. Il s’agira de l’adapter aux recruteurs britanniques en le présentant comme suit :

  • Nombre de pages : 1 à 2 au maximum
  • Présentation
Comme en français, cette partie se situe dans l’en-tête. Elle inclut :
- votre prénom et nom,
- vos coordonnées (adresse, téléphone, e-mail),
- votre date de naissance.
Attention : il n’est pas d’usage d’inclure une photo, la législation britannique sur la non-discrimination étant stricte.
  • Formation / Education
Dans cette section, présentez classiquement (de manière directe, du plus récent au plus ancien) vos diplômes, date et lieu d’obtention. Précisez vos notes ou mentions si elles sont bonnes. Il ne faut pas se contenter de traduire littéralement le nom des écoles françaises, mais expliquer ce qu’elles sont.
  • Expérience professionnelle / Work experience
Ici, vous devez détailler vos stages et emplois en utilisant des verbes d’action (create, develop, manage, collaborate…). N’hésitez pas à approfondir un peu plus qu’en français. Introduisez aussi les compétences que vous avez acquises au fur et à mesure de ces expériences.
  • Centres d’intérêt / Interests
Présentez des activités culturelles, sportives ou bénévoles qui vous passionnent. Les activités attestant de vos capacités à faire preuve de leadership sont appréciées (ex. capitaine d’une équipe de sport).
  • Compétences / Skills
Comme sur votre CV en français, précisez vos niveaux en langue, votre maîtrise de différents logiciels informatiques ou encore si vous détenez un permis de conduire.
  • Références / Referees
C’est une spécificité du CV anglais par rapport au français. Dans cette rubrique, indiquez 2 à 3 contacts professionnels et/ou académiques (anciens professeurs) susceptibles de vous recommander sincèrement.

Sur l’Emploi Store, le site Europass vous permet de créer votre CV en ligne, de l’actualiser, de le télécharger et de vous inspirer d’exemples dans les 28 pays de l’Union européenne. Pratique pour présenter vos compétences et vos qualifications de manière claire et efficace.

> Je crée mon CV britannique avec Europass

LE CV ANGLAIS POUR POSTULER EN AUSTRALIE ET EN NOUVELLE-ZÉLANDE

De manière générale, le CV australien est assez proche de l’américain tandis que le CV néo-zélandais se rapproche du britannique et attache une grande importance aux références.

À noter : le CV néo-zélandais est très long ! Comptez au minimum 2 pages et jusqu’à 5 pour les plus expérimentés. Tout élément avancé doit être illustré par des exemples pratiques. Si vous affirmez avoir des talents organisationnels, vous devez expliquer pourquoi, le contexte dans lequel vous avez déjà mobilisé ces compétences, etc.

USA et Canada : des conventions à respecter

Le CV nord-américain ou « Resume » est très standardisé. Aux États-Unis, il est notamment interdit d’y faire figurer des informations personnelles, pour prévenir les discriminations à l’embauche. Inutile de mettre votre photo d’identité ou de préciser votre date de naissance, statut marital ou nationalité.Les rubriques doivent être présentées dans l’ordre suivant :

  • Nombre de pages : 1 à 2 au maximum
  • Présentation
Aux États-Unis comme au Canada, l’en-tête du « resume » est très bref. Il comprend :
- vos prénom et nom,
- vos coordonnées (adresse, téléphone, e-mail).
La nationalité, le sexe, la date de naissance, le statut conjugal ou la photo ne doivent pas y figurer.
  • Formation / Education
Comme en français, présentez brièvement vos diplômes et universités du plus récent au plus ancien. Explicitez si besoin vos diplômes en trouvant ceux qui s’en rapprochent le plus en Amérique du Nord. Par exemple, le « baccalauréat » est un faux-ami au Québec dans la mesure où il équivaut à notre licence (bac+3). Il ne faut pas se contenter de traduire littéralement le nom des écoles françaises, mais expliquer ce qu’elles sont.
  • Expérience professionnelle / Career
Là encore, commencez par présenter le poste que vous occupez actuellement puis décrivez vos précédentes expériences. Restez clair et concis.
  • Réalisations / Achievements
Exposez rapidement vos compétences informatiques et linguistiques, récompenses (ex. prix, distinction) et toute réalisation professionnelle que vous jugez significative.
  • Centres d’intérêt / Interests
Indiquez rapidement vos hobbies, sports, activités bénévoles et autres informations pertinentes supplémentaires.
  • Références
Vous n’avez pas à donner de contact spécifique. Précisez éventuellement que vous êtes en mesure de fournir des références si le recruteur le souhaite.

 Vous aimerez aussi :