Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les aides à l'embauche

« Le dispositif des emplois francs m’a permis d’embaucher quatre personnes issues de quartiers prioritaires »

Antony Dao Njam vient d'ouvrir un restaurant à Aulnay-sous-Bois. Pour recruter son équipe, il a fait appel à Pôle emploi et a bénéficié du dispositif expérimental des emplois francs.

Comment avez-vous entendu parler des emplois francs ?

J'ai contacté Pôle emploi un mois avant d'ouvrir mon restaurant, afin de compléter le recrutement de mon personnel. J'avais entendu parler d'aides possibles au recrutement, mais je n'avais pas le détail. C'est ma conseillère qui m'a présenté le dispositif.

Quel a été le rôle de Pôle emploi dans votre processus de recrutement ?

Pôle emploi m'a accompagné de A à Z. Je souhaitais constituer une équipe mixte de douze personnes, mélangeant des débutants et des gens plus expérimentés de tous âges. La moitié de l'équipe provient des contacts noués pendant mes quinze ans d'expérience en tant que directeur de restaurant. Mais j'ai recruté les six personnes restantes avec l’accompagnement de Pôle emploi. J’avais peu de temps à consacrer à la lecture et au tri des CV reçus. Ce sont les conseillers qui ont effectué ce travail de sélection et ont organisé une matinée « job dating ». Pendant quatre heures, j'ai pu rencontrer une trentaine de candidats. Pôle emploi a joué le rôle d'un véritable service de ressources humaines.

L'ensemble du processus vous a-t-il semblé compliqué ?

Pas du tout. L'accompagnement de Pôle emploi a été simple, efficace et rapide. Tout le processus de recrutement a été bouclé en une semaine, et complétée par quelques échanges de mails avec ma conseillère pour discuter de certains profils. Au final, j'ai non seulement pu constituer mon équipe, mais j'ai aussi gardé une dizaine de CV, au cas où mon entreprise prendrait de l'ampleur.

Combien de personnes avez-vous recrutées avec le dispositif emplois francs ?

J'ai embauché quatre personnes issues de quartiers prioritaires en CDI emplois francs. Au départ, je voulais recruter quatre CDD pour éviter de prendre trop de risque au cas où le chiffre d'affaires ne décolle pas assez vite. Et puis, j'ai découvert que les aides à l'embauche d'emplois francs se montent à 5000 euros par personne et par an, ce qui minimise le risque et j'ai décidé de tenter le coup. Ces aides m'ont permis de rester dans les limites de mon business plan tout en recrutant un chef cuisinier de bon niveau qui demandait un salaire un peu plus élevé que ce que j'avais prévu.

Au final, recommandez-vous le dispositifs emplois francs ?

Je recommande l'ensemble des services apportés par Pôle emploi. Les aides financières liées aux emplois francs sont très intéressantes pour une entreprise, mais je ne me serais jamais lancé dans ce recrutement sans l'accompagnement de de ma conseillère et de ses collègues.

Pour le service en salle, je voulais recruter quelques personnes peu expérimentées mais capables de bien accueillir la clientèle. Pôle emploi a été capable de me présenter des profils correspondant et c'est ça que j'ai le plus apprécié.

Les emplois francs, c’est quoi ?

ll s’agit d’un dispositif expérimental destiné à favoriser l’embauche des demandeurs d’emploi résidant dans certains quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) en accordant une aide financière aux entreprises qui les recrutent, quelle que soit leur localisation. Le contrat de travail doit être un CDD d'au moins 6 mois ou un CDI. Cette expérimentation se déroule du 1er avril 2018 au 31 décembre 2019, avant une éventuelle généralisation.

Pour en savoir plus sur le dispositif, les conditions et la liste des territoires concernés :

 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)