Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les aides à la formation

5 aides financières à connaître pour former ses futurs collaborateurs

Et si 2016 était l’année de la formation pour votre entreprise ? Au niveau national, l'Etat a annoncé en janvier 2016 le plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi supplémentaires. L’objectif : former les demandeurs d’emploi à des compétences spécifiques recherchées par les employeurs et bénéficier d’un financement sur-mesure. L’occasion de dresser un panorama des 5 aides existantes pour former ses futurs salariés.

POEI ET AFPR : 2 AIDES POUR FORMER AVANT L’EMBAUCHE

La préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI) et l’action de formation préalable au recrutement (AFPR) ont pour objectif de former les futurs salariés avant l’embauche. Elles permettent ainsi d’adapter un candidat aux compétences requises par le poste. Ces aides sont adaptées lorsque l'entreprise rencontre des difficultés pour trouver un candidat avec un profil spécifique.

  

Les dispositifs POEI et AFPR en un coup d’œil

 

POEI

AFPR

Formation

Jusqu’à 400 heures avant la prise de poste
 

Types de contrats concernés

CDI
CDD > 12 mois

CDD 6-12 mois
Contrat de professionnalisation
Contrat de travail temporaire ≥ 6 mois

Aides financières

Pour une formation interne (dans l’entreprise) :
5 € / heure, limite de 2 000 €

Pour une formation en organisme extérieur :
8 € / heure, limite de 3 200

 

D’un côté, la POEI vise à aider les employeurs des secteurs privé et public lors d'un recrutement de longue durée, en CDI ou CDD de plus de 12 mois. De l’autre, l’AFPR concerne des contrats temporaires : les recrutements en CDD de 6 à 12 mois, les contrats de professionnalisation à durée déterminée ainsi que les contrats de travail temporaires pour des missions de 6 mois minimum.

En dehors du type de contrat, la durée de formation et les conditions de financement sont quasi identiques pour ces 2 aides. La formation se déroule en interne ou via un organisme extérieur, sur une durée maximale de 400 heures. Les aides financent tout ou partie des frais engagés à hauteur de 5 € par heure de formation interne (dans la limite de 2 000 €) et de 8 € par heure de formation externe (dans la limite de 3 200 €).

Apprentissage et professionnalisation : 3 aides pour recruter et qualifier en même temps

Le contrat d’apprentissage : il permet à l’entreprise de former un jeune à un diplôme ou un titre reconnu en vue d’acquérir une qualification professionnelle. Il repose sur le principe de l’alternance entre l'enseignement théorique en centre de formation d’apprentis (CFA) et l'enseignement pratique au sein de l'entreprise.

  • Conditions : jeunes de 16 à 25 ans révolus voire 30 ans sous certaines conditions, contrat de travail spécifique (CDD de 1 à 3 ans ou CDI), inscription de l’apprenti dans un CFA.
  • Avantages : gratuité de la formation, crédit d’impôt de 1 600 €, prime à l’apprentissage de 1 000 € minimum, exonération des cotisations patronales (sauf AT/MP).
  • En savoir plus.

Le contrat de professionnalisation : ce contrat permet de former un jeune ou un demandeur d’emploi à une qualification professionnelle reconnue dans son métier et sa branche professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification, etc.).

  • Conditions : jeunes de 16 à 25 ans ou demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, contrat de type CDD ou CDI.
  • Avantages : exonération des cotisations patronales au titre des assurances sociales et des allocations familiales, pas d’indemnité de fin de contrat pour les CDD, aides supplémentaires jusqu’à 2 000 € pour les demandeurs d’emploi de plus de 26 ans.
  • En savoir plus

L’aide TPE jeune apprentis : ce dispositif lancé en 2015 concerne l’accueil des jeunes mineurs en apprentissage dans les entreprises de moins de 11 salariés. Financé par l’Etat, il consiste dans le versement trimestriel d’une aide équivalente à la rémunération légale et aux cotisations sociales associées, lors de la 1re année du contrat d’apprentissage.

  • Conditions : entreprise de moins de 11 salariés, jeune âgé entre 15 et 18 ans au moment du contrat.
  • Avantages : aide forfaitaire de 1 100 € par trimestre lors de la 1re année du contrat (soit 4 400 € maximum), cumulable avec les autres dispositifs.
  • En savoir plus.
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)

Chiffre-clé

En 2015, 48 900 recrutements ont été accompagnés par une formation d’adaptation au poste grâce aux dispositifs AFPR (30 200) et POEI (18 700).