CIE-Jeunes, un contrat aidé de circonstance

Une aide financière pour vous, une chance pour un jeune d’accélérer son intégration dans son poste. Éclairage aujourd’hui sur ce contrat aidé proposé dans le plan gouvernemental #1jeune1solution qui combine accompagnement et aide financière.

paragraphe-image-23

CIE-Jeunes en bref

Employeurs du secteur marchand, vous embauchez un jeune de moins de 26 ans ou un  travailleur handicapé de moins de 31 ans en CDI ou  CDD de 6 mois renouvelable jusqu’à 24 mois, pour 20 heures minimum par semaine, alors bénéficiez de l’aide CIE-Jeunes, soit une prise en charge à hauteur et  47% du Smic et un accompagnement du nouveau salarié pour sécuriser son intégration dans le poste. Pour demander l’aide, adressez-vous à un conseiller du service public de l’emploi (Pôle emploi, Missions locales, Cap emploi).

Accompagnement ? : Tutorat suivi et formation

Le jeune embauché est encadré par un tuteur au sein de votre entreprise, il peut aussi bénéficier d’une formation si, pour occuper pleinement son poste plus rapidement, il a besoin d’un développement de compétence. Pour sécuriser les premiers mois de son intégration, notamment pour éviter que des difficultés périphériques viennent le perturber dans son nouvel emploi, son conseiller Pôle emploi, Mission locale ou Cap Emploi continue à le suivre en dehors du temps de travail.

Le CIE-Jeunes fait partie du dispositif d’aides publiques au soutien de l’activité des entreprises mais aussi aux employeurs qui recrutent : site web dédié (alternance, aide exceptionnelle à l’embauche, Emploi franc, PEC-Jeunes…).