Avec le temps partagé, recrutez des compétences l’esprit serein

Conséquences du Covid-19 sur votre activité, manque de moyens ou de volume de travail pour recruter à temps plein, lancement de votre TPE/PME... Les raisons d'hésiter à employer un salarié à temps plein sont légion. La solution? Le temps partagé !

paragraphe-image-23

Si les temps partiels et l’intérim offrent des options intéressantes, ils sont régis par des règles très contraignantes. L’intérim par exemple est autorisé uniquement pour le remplacement d'un salarié, l’accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise et l’emploi à caractère saisonnier. De plus, un temps partiel peut sembler peu attractif pour les candidats.

Le temps partagé, un dispositif qui gagne à être connu

Bonne nouvelle, le temps partagé est plus souple. Le professionnel salarié partage son temps entre plusieurs employeurs en offrant à chacun des compétences métiers clairement définies. Sa capacité à mener plusieurs projets de front dans des structures de cultures différentes démontre une forte capacité d’organisation et d’adaptation et un goût pour la flexibilité.

Bénéfices mutuels pour le salarié et l’entreprise utilisatrice

Juridiquement, l’Entreprise de Travail à Temps Partagé (ETTP) et le salarié « mis à disposition » signent un contrat de travail à temps partiel ou à temps plein (CDD ou CDI). Un contrat est également signé entre l’ETTP et l’entreprise cliente, qui accueillera le salarié. Si ce cadre est souple et avantageux, il offre les protections de rigueur au salarié, comme la garantie de toucher une rémunération égale ou supérieure à celle d’un salarié de niveau de qualification identique ou occupant le même poste dans l’entreprise cliente. A noter enfin : l’ETTP peut apporter à ses entreprises utilisatrices des conseils en matière de gestion des compétences et de formation.

Le temps partagé, c’est parti !

Tous les métiers sont concernés, même si les professions intellectuelles et faisant appel à des compétences techniques sont fortement représentées. Parlez-en à votre Conseiller Pôle Emploi Entreprise et n’hésitez pas vous référez aux différents liens utiles ci-dessous