Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les aides à l'embauche

L’aide "Emplois francs" : une opportunité à saisir !

Déjà plus de 4 000 demandes d’aides "Emplois francs" acceptées depuis la mise en place expérimentale du dispositif. Cette aide de l’État prend son envol. Découvrez les conditions d’accès à l’aide ainsi que des conseils pour attirer vous aussi les candidats éligibles.

 emplois francs

Comment en bénéficier ?

L’aide à l’embauche "Emplois francs" est attribuée à toute entreprise – quelle que soit sa localisation - qui recrute, en CDI ou en CDD de 6 mois minimum, un demandeur d’emploi ou un adhérent à un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) résidant dans une des zones QPV éligibles (Quartiers prioritaires de la politique de la ville).

Pour un contrat en CDI à temps plein, le montant de l’aide est de 5 000 euros par an pendant 3 ans.
Pour un contrat en CDD et/ou un contrat à temps partiel, le montant de l’aide est proratisé en fonction de la durée du contrat et/ou du temps de travail.

La personne que vous voulez recruter doit résider, au moment de la signature du contrat, dans l’un des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) des territoires suivants :
- région Hauts-de-France ;
- région Île-de-France ;
- département des Ardennes ;
- département des Bouches-du-Rhône ;
- département de la Haute-Garonne ;
- département du Maine-et-Loire ;
- département du Vaucluse ;
- département de la Guadeloupe ;
- département de la Guyane ;
- département de la Martinique ;
- département de Mayotte ;
- département de La Réunion ;
- collectivité d'outre-mer de Saint-Martin.
Prenez connaissance de la liste complète des quartiers concernés sur cette page.

Pour en savoir plus sur le dispositif "Emplois francs", téléchargez le dépliant "Emplois francs pour les employeurs".

Rédaction de l’offre : attirez les candidats éligibles "Emplois francs"

Si vous souhaitez favoriser les candidatures de candidats éligibles (demandeurs d’emploi résidant dans les QPV éligibles), vous pouvez rajouter une mention dans votre offre d’emploi telle que : « Dans le cadre du dispositif expérimental "Emplois francs", à compétences égales, priorité aux candidatures des demandeurs d’emploi qui résident dans les quartiers éligibles fixés par l’arrêté du 22/03/2019. ».

Attention : cela ne vous autorise pas cependant à écarter d’emblée les candidatures des candidats non-éligibles. Les candidatures répondant aux qualifications requises doivent être examinées. C’est au moment de la sélection définitive que vous pourrez privilégier, à compétences et qualifications équivalentes, la candidature d’un candidat vous ouvrant l’éligibilité au dispositif "Emplois francs".

Vérifiez l’éligibilité du lieu de résidence du demandeur d’emploi

Vérifiez que l’adresse de la personne que vous souhaitez embaucher se trouve dans l’un des quartiers éligibles aux Emplois francs. Pour cela, il vous suffit de renseigner son adresse sur ce site : https://sig.ville.gouv.fr/recherche-adresses-qp-polville
NB : c'est la mention "l'adresse recherchée est éligible aux Emplois francs" qui seule atteste l'éligibilité. La mention "l’adresse recherchée est située dans le quartier prioritaire (...)" ne suffit pas.

Accompagnez la mobilité résidentielle de vos candidats

L’aide à l’embauche "Emplois francs" est subordonnée à l’adresse de résidence du candidat mais pas à celle de l’entreprise. S’il n’y a pas de zones QPV éligibles au dispositif dans votre bassin d’emploi, rien ne vous empêche d’attirer des candidats issus d’autres régions en les accompagnant dans leur projet de mobilité résidentielle.

À noter : Les conditions d’éligibilité (statut de demandeur d’emploi, résidence en QPV éligible) sont appréciées à la date de signature du contrat de travail ; par conséquent, le déménagement de la personne au cours de son contrat n’a pas d’impact sur le bénéfice de l’aide.

Lors de vos premiers contacts avec les candidats, il peut être utile de les informer sur les aides mises à leur disposition :
- l’aide à la mobilité de Pôle emploi : déployée pour les demandeurs d’emploi peu ou pas indemnisés au titre d’une allocation chômage, cette aide à la mobilité prend en charge leur frais de déplacement, d’hébergement et de repas durant le 1er mois de leur reprise d’emploi (en savoir plus).
- l’accompagnement du groupe Action Logement, sous la forme d’aides financières, de subventions ou de prêts préférentiels (en savoir plus).

Vous aimerez aussi

 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)