Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Alternance : des infos pour se lancer

L’alternance : est-ce fait pour mon entreprise?

Vous n’avez pas encore sauté le pas de l’alternance et vous vous demandez si ce type de recrutement est envisageable ou pertinent pour votre activité ? C’est l’occasion de revoir les idées reçues qui lui collent parfois à la peau.

Des publics alternants plus variés que l’on croit

Quand on pense "alternants", on pense souvent à des publics scolaires de moins de 18 ans. Et pourtant, les publics candidats à l’alternance offrent une bien plus grande diversité.
En effet, si le contrat d’apprentissage est réservé aux jeunes de 16 à 29 ans (des exceptions existent), le contrat de professionnalisation est quant à lui ouvert, sous conditions, à des adultes sans limite d’âge (plus d’infos sur les types de contrat en alternance ).
Ces professionnels, qui sont le plus souvent dans une phase de reconversion, renouvellent le portrait classique de l’alternant par une plus grande maturité dans leur choix d’orientation et dans leur vision de l’univers professionnel.
Pour en savoir plus, découvrez l’article "Le contrat de professionnalisation: focus sur les publics adultes en reconversion".

Une plus grande variété de secteurs et de métiers concernés

Quand on parle de l’alternance, on pense également souvent à des métiers plutôt manuels ou techniques : ceux de l’artisanat, du bâtiment, de la maintenance, etc. Et pourtant, ce ne sont pas ces secteurs d’activité qui recrutent le plus d’alternants, ou tout au moins ils ne sont plus les seuls. De nombreux secteurs d’activité du tertiaire misent désormais sur l’alternance : l’informatique, le conseil, l’audit, la banque, l’assurance, etc. Mais c’est le cas également pour les secteurs de la distribution, de la logistique, de l’énergie, du social, de la santé, etc. L’alternance concerne aujourd’hui pratiquement tous les métiers, dans tous les secteurs d’activités.

Plus de temps gagné que l’on pense

Accueillir un alternant suppose un certain investissement en temps pour l’entreprise. Vous allez en effet le plus souvent nommer parmi vos salariés un tuteur pour l’accompagner dans l’acquisition de ses compétences.
Néanmoins, ce temps consacré à la formation de l’alternant n’est pas du temps de perdu, bien au contraire. En formant un alternant à vos métiers, à vos méthodes de travail, à la connaissance de votre secteur d’activité, vous préparez l’avenir de votre entreprise en anticipant vos besoins de recrutement sur le long-terme. Et ce temps gagné peut se révéler bien plus important encore si vous évoluez dans un secteur en tension où la main d’œuvre qualifiée se fait rare.
Par ailleurs, il convient de ne pas négliger l’impact positif du tutorat au sein de votre entreprise. Au-delà de l’investissement en temps, c’est une dynamique nouvelle qui s’instaure avec la mise en place d’une organisation structurée pour la transmission des savoir-faire de votre entreprise. Pour le tuteur, c’est aussi l’opportunité de rafraîchir ses connaissances au contact de dispositifs pédagogiques plus récents, de trouver un intérêt supplémentaire dans son travail, et de se sentir valorisé dans sa détention de savoirs.
En savoir plus sur le rôle du tuteur en entreprise avec l’article "Garder ses alternants : le tuteur en entreprise et le tuteur pédagogique main dans la main".

Un coût financier accessible

Les contrats en alternance sont accompagnés d'aides financières, qu’elles soient versées par l’État ou par Pôle emploi. En fonction du type de contrat, d’autres dispositifs peuvent être prévus tels que des exonérations de charges.
Le Portail de l’Alternance a mis en place un "simulateur de calcul de rémunération et d’aides" qui vous permet facilement d’estimer le coût d’un contrat en alternance pour votre entreprise, et qui vous précise les différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre (lire l’article dédié : "Recruter en alternance : combien ça coûte" ).

Un alternant plus opérationnel que l’on imagine

En formant un alternant, vous faites bien plus que de vous engager dans une démarche sociale d’insertion professionnelle des jeunes ou de publics en reconversion.
En formant un alternant, vous recrutez de la main d’œuvre supplémentaire pour votre entreprise et vous renforcez vos équipes de travail en place.
Formé de manière précise aux besoins réels de votre activité, l’alternant monte progressivement en compétences et en autonomie, et peut se révéler opérationnel très rapidement sur certaines tâches. Contrairement au stagiaire en observation, l’alternant contribue activement au développement et à la productivité de votre entreprise.

Vous aimerez aussi

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)