Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Alternance : des infos pour se lancer

Le contrat de professionnalisation : focus sur les publics adultes en reconversion

Contrairement aux idées reçues, le contrat de professionnalisation n’est pas uniquement réservé aux jeunes qui débutent dans la vie professionnelle. L’alternance est également accessible aux publics adultes et elle présente de nombreux avantages pour l’entreprise. Vous n’êtes pas convaincu ? Lisez ce qui suit.

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance. Il permet à l’alternant de conjuguer formation théorique au sein d’un organisme de formation et formation pratique dans l’entreprise. Sa finalité est l’obtention d’un diplôme ou d’un titre.

Le contrat de professionnalisation s’adresse à des publics variés.
Il est souvent mis en œuvre pour des jeunes de 16 ans à 25 ans qui veulent compléter leur formation initiale. C’est le public le plus connu finalement lorsque l’on pense à l’alternance.
Mais d’autres publics peuvent également devenir alternants, et ce sans limitation d’âge :

  • les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus ;
  • les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA), de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • les personnes ayant bénéficié d’un Contrat unique d'insertion (CUI).

Pour ces candidats, l’alternance s’intègre dans un projet de reconversion professionnelle pour leur permettre d’acquérir les qualifications requises.
En savoir plus sur le contrat de professionnalisation.

Recruter des salariés à fort potentiel

Le premier argument qui plaide en faveur d’un candidat à l’alternance, c’est la motivation avec pour corollaire, la capacité d’adaptation. Car, si le candidat fait le choix de se reconvertir, c’est qu’il témoigne d’une faculté à s’adapter.
Faire le choix d’un candidat en reconversion, c’est aussi bénéficier de l’expertise de profils différents qui vont apporter une vision novatrice du métier et complémentaire de la vôtre.
Enfin votre alternant a déjà une expérience professionnelle, sa montée en compétence sera probablement plus rapide qu'un simple débutant. Autant de qualités qui sont plébiscitées par un recruteur.

Des exonérations de charges et des aides

 À côté des exonérations sur les cotisations sociales patronales, l’employeur peut également solliciter des aides :

  • une aide forfaitaire Pôle emploi peut être accordée pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus d’un montant maximal de 2 000 euros sous certaines conditions ;
  • une aide de l’État peut également être allouée d’un montant maximal de 2 000 euros pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 45 ans et plus sous certaines conditions. Elle est cumulable avec celle de Pôle emploi.

Retrouvez toutes les informations sur les aides financières dans l’article "Les contrats en alternance : comment ça marche ?".

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)