Crise sanitaire : les précautions à prendre secteur par secteur

La crise sanitaire du Covid-19 a fortement ébranlé le monde du travail. Pour vous accompagner dans la reprise de votre activité, le Ministère du Travail a élaboré des fiches conseils. Quels sont les nouveaux réflexes à adopter pour protéger l’ensemble de vos collaborateurs contre les risques de contamination au virus ? Ces fiches détaillent les bonnes pratiques à mettre en place secteur par secteur. 
 

Mesures prises par les employeurs pour protéger leurs salariés

Comme beaucoup de chefs d’entreprises et de professionnels, vous vous apprêtez à reprendre votre activité après deux longs mois d’activité atone, voire totalement à l’arrêt. Si ce moment est très attendu, la menace de contamination au Covid-19 reste réelle. En tant que chef d’entreprise, la responsabilité de la santé et de la sécurité de vos salariés vous incombe. Pour vous accompagner, dans la mise en place d’un espace de travail qui limite les risques de propagation du virus, le Ministère du travail a mis en ligne sur son site des fiches conseils. De nouvelles procédures onéreuses et fastidieuses ? Non, pas nécessairement, souligne l’institution qui, dans sa plaquette synthétique, explique qu’il ne s’agit « pas forcément d’une démarche lourde ».  Parmi les réflexes préconisés : le maintien du télétravail lorsque l’activité s’y prête, mais également l’information et la sensibilisation des salariés aux gestes barrières lorsque ceux-ci sont contraints de se rendre sur site. La plaquette d’information détaille notamment différentes situations très concrètes, telle que l’attitude à adopter en cas de contamination d’un des collaborateurs ou encore les règles concernant le nettoyage des locaux, sols et surfaces.

45 fiches conseils correspondant à autant de métiers et d’activités

Au-delà de ces considérations générales, le Ministère du Travail a décliné des fiches conseils à destination de chaque secteur d’activité : agriculture, élevage, agroalimentaire, jardins et espaces verts, commerce de détail, hôtellerie restauration, propreté, réparation, maintenance, industrie, production, transports, logistique et autres services. 

A titre d’exemple, la fiche conseil « Aide à domicile », détaille les bons gestes à adopter, tel que, préférer l’appel téléphonique à l’interphone pour ouvrir la porte du hall d’entrée de l’immeuble. En arrivant au domicile des bénéficiaires, l’aidant à domicile doit déposer l’ensemble de ses affaires dans « un endroit où le risque infectieux lié au Covid-19 est limité ». A défaut de laisser son manteau ou son écharpe dans le véhicule de l’aidant, il est alors recommandé d’emballer l’ensemble des affaires dans un sac, afin d’éviter de les poser sur une table, un lit, un canapé ou sur le sol. 

Autre exemple de métier passé au crible : celui d’opérateur en centre d’appel. A défaut d’une possibilité de télétravail, il est alors préconisé de revoir les plannings de sorte à limiter le nombre d’opérateurs en présentiel et de prévoir une séparation entre chaque poste de travail, à l’aide, par exemple, d’une paroi en verre. Par ailleurs, l’utilisation des fontaines à eau et distributeurs à café est désormais à proscrire.