Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les offres d'emploi et le droit

PME, faites de l'Index de l'égalité femmes-hommes un outil de communication RH

Après les grandes entreprises, les PME de plus de 250 salariés devront à la rentrée publier leur Index de l'égalité professionnelle. Comment le valoriser pour renforcer sa marque employeur ? Quelques éléments de réponse.

Si depuis près d’un demi-siècle la loi oblige à ce qu’à travail égal une femme soit payée autant qu’un homme, les discriminations résistent au temps. En moyenne, les femmes sont rémunérées 9 % de moins à poste et à compétences équivalents. Pour mesurer cet écart entreprise par entreprise, la loi Avenir professionnel de 2018 a créé un Index de l'égalité professionnelle.
Les groupes de plus de mille salariés avaient jusqu'au 1er mars pour le publier. Viendront ensuite les entreprises de 250 salariés et plus le 1er septembre prochain et celles employant de 50 à 250 salariés le 1er mars 2020.
Se présentant sous la forme d'une note sur 100, cet Index se décompose en cinq critères (voir encadré ci-dessous). Les entreprises qui seraient sous la barre des 75 points ont trois ans pour apporter des actions correctrices.

Un levier d'attraction pour les générations Y et Z

Dans un contexte de pénurie de candidats pour certains secteurs, la parité participe à des enjeux d'attraction et de fidélisation des talents. Avec la mise en place de cet Index, les candidates pourront par exemple comparer pour voir, à sociétés équivalentes, quelles sont les plus vertueuses dans le domaine.

Valoriser son Index dans sa communication RH

Les grandes entreprises qui affichent d'excellents scores comme Danone Blédina (98/100), Alstom (95/100), La Poste (94/100) ou Pôle emploi (93/100) n'ont pas hésité à les publier dès le 1er mars.
A la rentrée, lors de la publication de leur Index, les PME auront également intérêt à communiquer sur leurs initiatives mises en place pour réduire les écarts salariaux, par un communiqué de presse ou un billet de blog relayé sur les réseaux sociaux afin de renforcer leur marque employeur .
Il est aussi possible de mentionner l'Index au sein d'une offre d'emploi, dans la partie présentation de la société.
Plus largement, une PME peut évoquer sur les pages RH de son site institutionnel ce qu'elle met en œuvre pour créer un cadre bienveillant à l'égard de ses employés, qu'il s'agisse de favoriser le télétravail ou de bannir les réunions très tôt et très tard dans la journée. Les générations Y et Z y seront sensibles, elles qui font de l'équilibre vie professionnelle – vie privée un critère déterminant dans le choix de leur employeur.
Enfin, il est possible de faire témoigner des salariés sur leur parcours au sein de l'entreprise. Par sa capacité virale sur les réseaux sociaux, le format vidéo se prête particulièrement bien à cet exercice.

Comment se calcule l’Index ?

L’Index se présente sous la forme d'une note sur 100. L’absence d’écart de rémunération entre femmes et hommes à poste et âge comparables octroie 40 points à l'employeur, l'égalité des chances en matière d'augmentation 20 points, la parité dans l'obtention des promotions 15 points (critère uniquement retenu pour les entreprises de plus de 250 salariés), le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité 15 points, la présence d'au moins quatre femmes dans les dix plus hautes rémunérations 10 points.
Pour aider à calculer cet Index, le ministère du Travail a mis en ligne sur son site un tableur intégrant déjà toutes les formules de calcul nécessaires. Une foire aux questions est également disponible.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)