Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Alternance : des infos pour se lancer

Vous ne trouvez pas de candidats qualifiés… Et si vous les formiez ?

Les TPE-PME peuvent, elles aussi, former leurs candidats et leurs salariés pour profiter de compétences supplémentaires. Tour d'horizon des possibilités qui s’offrent à vous.

Vous peinez à trouver un candidat technicien en méthodes industrielles, ou conducteur d'équipements de production chimique ou bien encore le peintre en bâtiment dont vous avez besoin? Pourquoi ne pas participer à la formation d'une nouvelle recrue ?

Former en alternance

Deux solutions classiques vous permettent de recruter et de former un nouvel employé :

1/ Le contrat d'apprentissage est réservé aux jeunes de 16 à 29 ans révolus. Certains publics peuvent être pris en apprentissage au-delà de 29 ans (plus d’infos dans cet article). Il vise à acquérir un diplôme et sa durée peut aller jusqu’à 3 ans. Et il est à présent possible de recruter un apprenti à tout moment de l'année.
Pour ce type de contrat, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de l’Aide unique aux employeurs d’apprentis.
Pour en savoir plus, consultez notre article sur le contrat d’apprentissage.

2/ Le contrat de professionnalisation peut être conclu avec des candidats âgés d’au moins 16 ans. Il vise à l'obtention de titres ou diplômes correspondant à des qualifications, mais peut aussi être déployé pour une formation sur mesure. Sa durée peut aller jusqu’à 3 ans (des dérogations sont possibles dans certains cas).
Lorsque vous mettez en place ce type de contrat, vérifiez votre éligibilité aux deux aides dédiées :
-l’aide forfaitaire de Pôle emploi pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de plus de 26 ans en contrat de professionnalisation
-l’aide de l’État pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de plus de 45 ans en contrat de professionnalisation (possibilité de cumul avec l’aide forfaitaire de Pôle emploi).

En savoir plus avec l’article Contrat de professionnalisation.

S’appuyer sur un GEIQ

Les patrons de petites entreprises qui disposent de peu de temps pour recruter et accueillir un alternant peuvent aussi rejoindre un GEIQ (groupement d'employeurs pour l’insertion et la qualification).

Un GEIQ embauche des personnes afin de les qualifier et de les amener vers un emploi durable. Il recrute les salariés puis les met à disposition des entreprises adhérentes en organisant une alternance entre enseignements théoriques et situations de travail concrètes. Pour construire les parcours d’insertion et de qualification, les GEIQ entretiennent des liens avec les organismes de formation et les partenaires locaux de l’emploi et de la formation. Ils permettent ainsi aux entreprises d’externaliser leur formation en mettant en place des parcours spécifiques adaptés à leurs besoins. En 2017, plus de 6 200 entreprises adhéraient à un GEIQ.

Dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC), l’État mobilise près de 3 millions d’euros supplémentaires pour développer le dispositif des GEIQ. Renseignez-vous auprès de la Fédération française des GEIQ .
Pour en savoir plus, découvrez l’article Se regrouper pour mieux recruter.

S'appuyer sur son OPCO

Un chef de TPE-PME ne peut pas toujours s'improviser formateur. Pour former un demandeur d'emploi en vue de le recruter, il a tout intérêt à faire appel à sa branche professionnelle qui l'aidera à entreprendre les démarches. Depuis le 1er janvier 2019, il peut également s'adresser à l'opérateur de compétences (OPCO) qui correspond à son secteur d'activité. En effet, parmi les rôles attribués à ses nouveaux organismes, on trouve celui d’accompagnement des entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle
Pour en savoir plus sur les OPCO, rendez-vous sur le site du ministère du Travail.

Miser sur les dispositifs de Pôle emploi

Les TPE-PME peuvent aussi bénéficier d'une aide de Pôle emploi pour financer une formation préalable à la prise de poste. 

Deux dispositifs existent :
- la POEI ou Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle
- l'AFPR ou Action de formation préalable au recrutement.

Ces dispositifs peuvent financer une action de formation d'une durée maximum de 400 heures. La formation peut être réalisée par un organisme de formation interne ou externe à l’entreprise, ou par l’employeur sous forme de période de tutorat en fonction de l’aide mobilisée. Ces 2 dispositifs peuvent être mis en place pour des contrats en CDI, en CDD, en alternance ou de travail temporaire de plus de 6 mois.

Plus d’infos avec la fiche "Aides à la formation avant l’embauche : AFPR et POEI".

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)