Le Dossier – Le réseautage

André Dan – Consultant, spécialiste des réseaux :
« Réseautage », c’est la traduction en Français par nos amis Québécois, du mot « networking », et « networking », c’est la capacité justement à développer son réseau grâce à une démarche structurée, méthodique, sérieuse, professionnelle.

Chacun a ses réseaux. Ils sont constitués des membres de votre famille, de vos amis, de vos camarades de promotion, de vos voisins ou partenaires de club de sport, bref toute personne qui pourrait connaître quelqu’un qui connaît un employeur à la recherche d’un nouveau collaborateur.

André Dan – Consultant, spécialiste des réseaux :
Le premier acte sérieux, c’est écouter, le deuxième, c’est savoir ce que l’on veut et le troisième, c’est le dire.

André Dan coach et consultant, spécialiste des réseaux, anime ce jour-là à la Chambre de Commerce de Paris, une formation à l’utilisation des réseaux sociaux.

André Dan – Consultant, spécialiste des réseaux :
Grâce aux réseaux sociaux, on gagne du temps, notamment par rapport aux e-mails. Si Nicolas un jour accepte d’être en contact avec moi, je pourrais accéder à sa liste de contacts, et réciproquement.
Il faut être sans arrêt en train de se dire : « Puisque j’ai la chance de connaître telle personne, qu’est-ce que je peux lui apporter et qu’est-ce qu’il peut m’apporter par rapport à mon objectif ».

Le réseautage est donc aussi une affaire d’état d’esprit. Karine Bertrand, depuis 20 ans dans les ressources humaines, témoigne de son expérience.

Karine Bertrand – Conseillère en RH :
Pour arriver à la bonne personne, vous pouvez être amené à rencontrer au préalable plusieurs interlocuteurs qui font partie de votre réseau, qui vont petit à petit vous amener à la personne que vous souhaitez rencontrer.

Le but : mieux cibler votre recherche d’emploi en multipliant les rencontres et entretiens réseau.

André Dan – Consultant, spécialiste des réseaux :
L’un des résultats de l’entretien réseau, c’est la possibilité d’avoir une, deux ou trois recommandations.

En moyenne 70 entretiens réseau débouchent sur 2 à 3 propositions fermes. C’est en suivant cette démarche que Nicolas Rey a trouvé la plupart des différents emplois qu’il a occupé.

Nicolas Rey – Chauffagiste :
Dans mon activité salariée, j’ai changé plusieurs fois d’entreprises. A chaque fois, c’était en relation soit avec des clients, soit avec des fournisseurs, qui m’ont embauché ou que j’ai pu aller démarcher à l’occasion des relations qu’on avaient ensemble.

Et pour mettre toutes les chances de votre côté, Karine vous conseille de ne pas chercher seul.

Karine Bertrand – Conseillère en RH :
Vous créez des partenariats à 2, 3 ou 4, chaque personne peut de nouveau ramener 2, 3 ou 4 connaissances, 10, 20, 30… et le réseau s’agrandit comme une toile d’araignée et fait un effet boule de neige.

Et pour tous ceux qui n’osent pas solliciter leurs relations, Annie Voeung a sa petite idée.

Annie Voeung – Formatrice en médias :
L’idée au départ, c’est d’essayer de s’adresser non pas à la personne, mais au réseau de la personne. Ca met moins de pression sur la personne à laquelle vous vous adressez, en fait vous vous adressez à son réseau. Ca m’a désinhiber, ça veut dire que j’ai osé davantage demander.

Et même si vous venez de retrouver un emploi, surtout continuez à faire vivre vos réseaux, à un moment ou un autre, ils vous seront à nouveau utiles…

A bientôt pour le prochain dossier !