Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Les "News"

Ma mobilité, mon histoire - Episode 2

Une expérience de mobilité en Europe est une réelle plus-value pour une insertion professionnelle plus rapide ou encore pour une reprise d’études. Retrouvez le témoignage d'un bénéficiaire du programme Erasmus+.

"J'étais persuadée qu’Erasmus+ était destiné seulement aux jeunes étudiants.
Or c'est aussi pour les demandeurs d’emploi."

Mon projet de départ

Après mes études, j'ai travaillé pendant 13 ans pour une enseigne de bijouterie, d'abord comme standardiste puis en tant que gestionnaire de boutiques affiliées à la marque. La période de chômage qui a suivi mon licenciement m’a déstabilisée. C’était la première fois que je me retrouvais dans cette situation.

En consultant les offres d’emploi, j'ai compris que l’anglais était indispensable pour évoluer professionnellement. Cela m’a confortée dans ma volonté d’apprendre vraiment cette langue afin de consolider mon CV. J'envisageais également une reconversion dans le domaine de la plongée sous-marine.

Mes recherches sur Internet n'aboutissaient pas mais on m'a parlé, par hasard, d'Erasmus+ pour travailler à l'étranger. Ce dispositif m'a séduite et j'ai suivi un programme à Malte pendant 3 mois.

Ma mobilité en Europe

J'ai effectué un stage dans un centre de plongée, en tant qu’assistante de l’instructeur de plongée. En contact permanent avec une clientèle internationale tout au long de la journée, j'ai très vite amélioré ma pratique de la langue anglaise dont j'avais quelques notions. 

Avec l'équipe du centre, j'ai également noué des liens très forts. Cet environnement m'a beaucoup plus et m'a conforté dans mon souhait de travailler dans ce domaine.

Et aujourd'hui !

A son retour en France, Anne a entrepris une formation pour devenir instructeur en plongée sous-marine.

Elle est très optimiste quant à l’obtention de son diplôme. Elle a prévu de retourner à Malte en novembre, dans le centre où elle a effectué son stage, afin de valider ce diplôme reconnu à l’international.

Ce que j'ai découvert

Dommage que cela n’ait pas duré 6 mois de plus ! 

J'ai fait de très belles rencontres sur le plan professionnel et personnel. Je salue également ma tutrice de stage qui s'est occupée de ma prise en charge sur place. Elle a été "mon ange gardien".

Mes horaires de travail ne m'ont pas permis de profiter de tous les aspects touristiques de la vie maltaise mais j'espère y revenir un jour. La bourse attribuée par le programme Erasmus+ s’est avérée suffisante pour couvrir mes frais d'hébergement et la vie sur place.

En revanche, à Malte, l’accès à Internet est loin d’être optimal et le débit restreint. Cela a limité les connexions à la plateforme mise à disposition par le dispositif, pour suivre les cours de langue. 

J’encourage tout le monde autour de moi, à "aller voir ailleurs". C'est une expérience très enrichissante et le meilleur moyen d'apprendre une langue étrangère. En plus d'une ouverture sur le monde grâce à la maîtrise de l'anglais, cette belle opportunité m'offre un nouveau départ.

Publié le 26 September 2017
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

Le dispositif Erasmus+

  • Une préparation au départ : informations sur les conditions de vie et de travail dans le pays d’accueil et sur les moyens mis à disposition.

  • Un stage en entreprise (de 12 semaines ou de 24 semaines)

  • L’accompagnement par un conseiller Pôle emploi pendant la période de mobilité et au retour.

  • Des aides financières pour couvrir les frais de déplacement et d’hébergement.

  • Une évaluation linguistique et des cours de langue via une plateforme en ligne.

Ma mobilité, mon histoire - Les épisodes précédents

Retrouvez les témoignages publiés chaque semaine.

Episode 1 - Clément C. - Allemagne

Pourquoi pas vous ?

Comment bénéficier du programme Erasmus+ ?

Parlez-en avec votre conseiller Pôle emploi