Aide à la mobilité en cas de départ à l'étranger

Cas dérogatoires

Je ne peux bénéficier d’aucune prise en charge au titre de l’aide à la mobilité de Pôle emploi pour un départ à l’étranger.

Pour l’attribution de l’aide à la mobilité, une des conditions est d’être inscrit comme demandeur d’emploi. Or, pour bénéficier de l’exportation de mes allocations de chômage pendant trois mois maximum, et ce dans la limite de mes droits restants, je dois, entre autres, m’inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi dans le pays d’accueil, je ne suis donc pas éligible aux aides de Pôle emploi. Aucune aide ne peut m’être accordée à partir de la cessation de mon inscription.
Sauf dans le cadre d’une demande d’aide à la mobilité dérogatoire (dans la limite de 30% des attributions) pour une recherche ou une reprise d’emploi dans un Etat membre de l’UE, de l’EEE, en Suisse, en Andorre ou à Monaco (à voir auprès de mon agence locale)