CEP : une exigence de synergies dans le Puy-de-Dôme

En Auvergne-Rhône-Alpes, la direction territoriale du Puy-de-Dôme a créé dès fin 2014 un plan d’action pour accompagner les dix agences locales dans la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP).

264x230_conseiller_de

Avec une priorité : développer les synergies. « Toutes les synergies, » précise Brigitte Seignobosc, chargée de mission CEP pour le Puy-de-Dôme. « Entre les conseillers bien sûr, mais aussi avec les psychologues de Pôle emploi qui jouent un rôle majeur dans la professionnalisation de l’accompagnement des transitions professionnelles. » Sans oublier « l’alliance de travail » avec le demandeur d’emploi : « Une étape essentielle qui permet de faire émerger les besoins, d’élaborer un plan d’action personnalisé et d’accroître l’autonomie », précise t’elle.

Un exemple ? Celui d’une infirmière diplômée à l’étranger, titulaire d’une équivalence d’aide soignante mais n’ayant jamais exercé en France. « Grâce au travail d’écoute et d’accompagnement de son conseiller, elle a repris confiance et a accepté de réaliser une période d’immersion dans une maison de retraite médicalisée. » Un stage qui a débouché sur une formation préalable au recrutement de 6 mois et sur un CDI d’aide soignante dans le même établissement. « On voit bien que l’articulation et la communication entre les conseillers placement et entreprises permet d’accélérer la rencontre de l’offre et de la demande, » poursuit Brigitte Seignobosc.

C’est aussi l’expérience que vient de vivre une entreprise dans le secteur du marquage publicitaire : « Nous avions été sollicité dans un contexte d’urgence pour le recrutement d’une assistante comptable au moment où allait justement sortir de formation comptable une personne en reconversion professionnelle, accompagnée par un conseiller. » Celle-ci a été recrutée via un contrat unique d’insertion dès la fin de sa formation.

Rédaction : Sophie Poisard