Polymères : Au plus près des entreprises

Secteur en tension, la filière polymères souffre d’une pénurie de main-d’œuvre. Pôle emploi collabore donc avec l’ensemble des acteurs du secteur pour répondre aux besoins des entreprises.

Avec 5 000 personnes recrutées en 2020 et près de 25 000 salariés, le secteur des polymères et composites est fortement implanté dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Filière dynamique et innovante, elle peine pourtant à recruter. « C’est un secteur sur lequel les besoins sont forts depuis plusieurs mois et ont été exacerbés depuis la reprise », note Patrick Vassal, directeur de l’agence Pôle emploi Monistrol-Yssingeaux et chef de projet régional polymères.
« Nous nous retrouvons avec les mêmes problèmes que dans le reste de l’industrie, ajoute Bénédicte Durand, présidente de Polyvia Auvergne-Rhône-Alpes, le syndicat de la filière. Nous attirons moins les jeunes qui se tournent plutôt vers les services. Pourtant ce secteur peut accompagner de véritables plans de carrière. »

Une convention et des actions concrètes

Pour renforcer l’attractivité de la plasturgie, Pôle emploi a donc signé, le 4 juin dernier, une convention avec Polyvia permettant des actions concrètes.
« Nous avons organisé une semaine régionale dédiée à la filière des polymères du 31 mai au 11 juin avec des visites d’entreprises ou des forums de recrutement. Nous communiquons aussi via les médias et les réseaux sociaux », explique Patrick Vassal.
Mais Pôle emploi accompagne également les entreprises dans leur besoin de recrutement. Des référents aux niveaux régional et local, qui connaissent parfaitement la filière et ses acteurs, travaillent étroitement avec Polyvia. « Cela nous permet de faire connaître notre offre de service. » Également directrice générale d’Altheora, Bénédicte Durand fait régulièrement appel à Pôle emploi. Avec 260 collaborateurs, le groupe est l’un des acteurs majeurs du secteur. « Nous avons testé un certain nombre de dispositifs (PMSMP*, POE**…) et travaillons en connivence avec eux. C’est une relation privilégiée. »

« Il y a peu de candidats, nous allons donc chercher d’autres profils auxquels les entreprises n’auraient pas forcément pensé » Patrick Vassal, directeur de l’agence Pôle emploi Monistrol-Yssingeaux.

« Un travail au long cours »

Cette collaboration aide aussi énormément les autres entreprises. Souvent plus petites, la moyenne est de 36 salariés, toutes n’ont pas de service RH, ce qui peut représenter une difficulté supplémentaire. Le rôle de Pôle emploi est alors encore plus central. « Il y a peu de candidats, nous allons donc chercher d’autres profils auxquels les entreprises n’auraient pas forcément pensé, précise Patrick Vassal. Nous mettons alors en place des formations qualifiantes ou d’adaptation à la prise de poste, financées par Pôle emploi ou la Région. Nous collaborons étroitement avec Polyvia Formation sur ce point. »
Ce sourcing se fait durant toute l’année. Même quand les entreprises n’ont pas de besoin particulier, Pôle emploi peut leur proposer des candidats potentiels. « C’est un travail au long cours. » Celui-ci permet également de mettre en avant les métiers d’une filière pleine d’opportunités. « Nous avons plus de 80 métiers différents au sein d’Altheora qui vont du non-diplômé au BAC+5, rappelle Bénédicte Durand. Le champ des possibles est important, il y a de la place pour tout le monde. »

* PMSMP : période de mise en situation en milieu professionnel, autrefois appelée période d'immersion
** POE : Préparation Opérationnelle à l’Emploi permet la mise en place d'une formation de préparation à une prise de poste.