Un jeudi pour se rencontrer

Afin d’aider entreprises et demandeurs d’emploi à se rencontrer plus facilement, l’agence pôle emploi de Monistrol/Yssingeaux a lancé les jeudis de l’entreprise, une initiative qui séduit à de nombreux employeurs.

Sur certains territoires comme celui de Monistrol/Yssingeaux, dans le département de la Haute-Loire, il peut être compliqué de recruter.
« Nous avons du mal à trouver des profils de candidats
, reconnaît Catherine Jurdie, responsable d’équipe de l’agence Pôle emploi du secteur. Le taux de chômage est faible. Nous sommes sur un département très industriel où les entreprises peinent à trouver du personnel. Beaucoup de nos demandeurs d’emploi sont également en intérim. »
Dans une zone rurale comme celle-ci, les contacts entre les différents acteurs sont aussi plus complexes.
L’agence a donc eu l’idée de mettre en place « les jeudis de l’entreprise », une rencontre dans ses locaux durant laquelle un employeur vient présenter sa société, les conditions de travail et les postes à pourvoir à des demandeurs d’emploi.
« Il n’y a pas de restrictions, toutes les personnes intéressées par une entreprise sont invitées. »

41 entreprises invitées

Après cette présentation, une session de questions-réponses est organisée pour permettre aux candidats de lever toutes leurs interrogations. Ceux qui sont intéressés peuvent alors rencontrer l’employeur lors d’un mini-entretien, quels que soient leurs profils.
Lancées en août 2018, ces rencontres ont déjà attiré 41 entreprises. « Nous avons tous les secteurs : agroalimentaire, plasturgie, bâtiment… »
Spécialisée dans le service à la personne, l’agence O2 de Monistrol a déjà participé 3 fois. « La 1re fois nous avons été sollicités par Pôle emploi, explique Pauline Granger, gérante de l’agence. Ensuite nous avons demandé à refaire des réunions au moment où notre activité augmentait, par exemple pour la rentrée. »
Les « jeudis de l’entreprise » ont déjà permis à Pauline Granger de recruter 6 personnes. « Cela fonctionne bien et nous permet de voir un nombre important de personnes en une fois. »

"Nous avons demandé à refaire des réunions au moment où notre activité augmentait, par exemple pour la rentrée." Pauline Granger, gérante de l’agence O2 de Monistrol.

Faire tomber les barrières

Comme O2, de nombreuses entreprises sollicitent elles-mêmes Pôle emploi pour participer aux « jeudis de l’entreprise». Annoncées dans la presse locale, ces rencontres donnent de la visibilité aux employeurs en recherche de main-d’œuvre.
« Cela renforce aussi nos liens avec Pôle emploi », ajoute Pauline Granger. Mais l’un des principaux intérêts est surtout de permettre aux entreprises de rencontrer des candidats auxquelles elles n’auraient pas forcément pensé.
« Nous voulions changer du recrutement par CV qui reflète les compétences mais pas le savoir être », précise Catherine Jurdie.
Grâce à cette formule, une personne peut être embauchée alors que l’employeur ne l’aurait pas forcément contacté au vu de son profil. La barrière tombe d’ailleurs dans les deux sens. Ces réunions permettent en effet aux demandeurs d’emploi de s’intéresser à des sociétés qui ne semblaient pas être faîtes pour eux.
Bénéfique pour tout le monde, le dispositif est aujourd’hui un succès au point d’ailleurs que les rendez-vous se retrouvent à l’étroit. En septembre, certains « jeudis de l’entreprise » se dérouleront… un mardi.