Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Métiers et secteurs qui recrutent

Plasturgie

En Auvergne Rhône-Alpes, la filière de la Plasturgie représente 812 entreprises et 26 200 salariés. Secteur industriel dynamique et innovant, l’ensemble des entreprises envisage de recruter 3000 personnes d’ici 2020. Ces recrutements se répartissent sur l’ensemble du territoire régional avec une prédominance pour les départements de l’Ain (bassin d’Oyonnax), le Rhône, la Haute-Loire (bassin de Monistrol-Yssingeaux) et le Puy-de-Dôme (bassin de Thiers).

La filière est constituée d’une pluralité d’acteurs économiques : les producteurs de matière plastique, les constructeurs de moules et d’installations périphériques, la recherche et développement, les transformateurs de matière plastique, le recyclage du plastique. Elle déploie aussi une grande diversité de technologies : injection, thermoformage, extrusion, …  La Région ARA porte cette diversité, ouvrant ainsi des perspectives professionnelles très variées et évolutives.

Un secteur méconnu, des produits de haute qualité
La plasturgie est partout mais elle est méconnue. Pour autant, elle s’intègre et sert tous les segments de production : aussi pointu que le médical et l’optique, aussi exigeant que le luxe et la cosmétique, aussi innovant et rigoureux que l’aéronautique et l’automobile, …
Face aux défis environnementaux, cette industrie innove en faisant sans cesse évoluer la part de matière recyclée dans ses productions et s’investit dans le développant des matériaux et des procédés qui tendent au zéro déchet et à zéro consommation d’énergie.

Quels postes à pourvoir ?
Au regard de la diversité des fabrications de la filière, les opportunités d’emplois sont nombreuses et variées. La Fédération de la Plasturgie et des Composites a établi la liste de 14 métiers les plus recherchés par les entreprises, au premier rang desquels figurent ceux de la production : les conducteurs de machine et les régleurs de machine de transformation. Mais comme tout le secteur industriel, cette filière manque de techniciens : maintenance, méthode, bureau d’études, qualité.
Industrie de sous-traitance, la Plasturgie cherche également à recruter des technico-commerciaux.

Des métiers évolutifs à la portée de tous
La filière recrute à tous les niveaux de qualification : CAP, BAC Pro, BTS, diplôme d’ingénieur.
Les candidats doivent faire preuve d’intérêt, de curiosité et d’une capacité d’adaptation aux mutations technologiques qui ne manqueront pas d’impacter ce secteur.
Dans un contexte où l’Industrie connait progressivement mais significativement l’incidence du numérique, les futurs embauchés doivent avoir une réelle agilité leur permettant d’évoluer à terme sur des installations et process plus automatisés.
La région ARA dispose des structures de formation qui ouvrent l’accès et favorisent l’évolution au sein des entreprises ( par la voie de l’apprentissage, sous statut scolaires ou dans le cadre de la formation continue). Doté de moyens mobiles d’apprentissage, le secteur de la Plasturgie sait déployer un plateau technique, complémentaire aux enseignements de base, sur les secteurs qui n’en sont pas équipés.

La plasturgie en vidéo

Les talents de la plasturgie et des composites
Chiffres clés de la plasturgie 

Publié le 8 January 2018