Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Actualités

Un 19ème Club RH sous le signe du numérique !

Près de 250 décideurs, qu’ils soient adhérents du CJD ou membre du Club RH, se sont rencontrés en présence de Gilles Desvaquet, Directeur de la Stratégie et des Relations Extérieures de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes, Sophie Dechelette-Roy, Présidente du CJD Lyon, Pierre Robillard, Président du CJD Rhône-Alpes et David Le Glanaër, co-fondateur, dirigeant de Syd Conseil et conférencier sur le sujet. Olivier de Pembroke, Président du CJD national, s’étant invité en téléguidant depuis Paris un robot de télé-présence dans l’amphithéâtre Pierre Boulez de la Direction Régionale de Pôle emploi.

Cette manifestation a inauguré une nouvelle formule du Club RH Auvergne-Rhône-Alpes puisqu’elle a été organisée en partenariat avec le Centre des Jeunes Dirigeants de Lyon. Au programme : les impacts de l’intelligence artificielle sur l’évolution des métiers, sur celle des organisations et des nouveaux modes de travail.

Gilles Desvaquet, a souligné lors de l’introduction de la plénière que ce Club en partenariat avec le Centre des Jeunes Dirigeants de Lyon était « une occasion d’ouvrir le Club RH à un panel davantage représentatif du tissu économique régional (grandes entreprises, ETI, PME et TPE) et de réunir des décideurs RH, des créateurs d’entreprises, des repreneurs et partenaires sur un sujet brûlant d’actualité au sein de notre établissement ».

Après avoir expliqué les notions de Big Data et d’intelligences artificielles, David Le Glanaër s’est attaché à décrire leurs impacts sur les nouveaux enjeux de l’entreprise, les nouvelles modalités d’organisation, de management et d’emploi. Il a notamment précisé, contrairement à certaines idées reçues, que la destruction massive des emplois liés au développement de l’automatisation est derrière nous : « Déjà au Moyen Âge certains se posaient la question du remplacement de l’homme par le cheval s’agissant du labour ». Les développements de l’intelligence artificielle et des nouvelles technologies continueront de remplacer les activités pénibles et fastidieuses créant des emplois nouveaux très qualifiés, lesquels, eux-mêmes, générerons d’autres emplois induits en revitalisant le tissu économique. Ils contribueront à la mise en œuvre de nouvelles organisations sous le modèle « d’entreprises libérées » et favorisera le management collaboratif.
 

Publié le 7 December 2017
PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux