Des métiers d’accompagnement et de proximité de plus en plus demandés

Tiré par la dynamique positive des naissances, le maintien à domicile des personnes âgées et le développement de la médecine ambulatoire, le secteur des services à la personne enregistre une forte croissance depuis plusieurs années. Qu’il s’agisse de travaux ménagers, d’aide aux séniors ou de garde d’enfants, les recrutements se multiplient, en Auvergne-Rhône-Alpes comme partout en France.

Le secteur des services à la personne se caractérise par une augmentation du volume et du périmètre des activités. L’assistance aux personnes handicapées par exemple, ainsi que les petits travaux de jardinage et de bricolage ont vu la demande doubler entre 2010 et 2015 (chiffres Agefos PME).

Dans une étude publiée en 2015, la DARES (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) indiquait que le secteur serait parmi les plus créateurs d’emploi sur les dix années à venir « avec près de 160 000 postes créés d’ici 2022, soit une hausse de 2,6 % en moyenne par an.» Plus récemment, la FEPEM (Fédération des particuliers employeurs) estimait en 2018 que le vieillissement de la génération des « Papy boomers » allait créer 67 000 emplois d’ici 2040… une hausse de 78 % des effectifs actuels !

Plus de 48 000 actifs en Auvergne-Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pas exception avec une augmentation des offres d’emploi déposées auprès de Pôle emploi de près de 20 % entre 2013 et 2017, alors que la hausse moyenne, tous secteurs confondus, s’élevait à 7 %. En 2018, 48 000 actifs travaillaient dans le secteur des services à la personne dans la région, hausse de 5 % sur un an. Plus de 53 000 offres ont été collectées sur un an.

Des métiers au service du tissu social

Massivement créateur d’emplois, les recruteurs peinent pourtant à trouver des candidats pour étoffer leurs équipes, le secteur semblant pâtir de son manque d’attractivité... Pourtant, ces métiers diversifiés, qui demandent une grande autonomie et une bonne capacité d’écoute et d’adaptation, sont aussi des métiers d’engagement. Ne jouent-ils pas un rôle primordial de vecteur de lien social dans une société de plus en plus individualiste ? Les acteurs de l’aide, des soins, de l’accompagnement et des services à domicile jouent un rôle essentiel de promotion du tissu social, notamment en faveur des personnes les plus fragiles ou les plus isolées.

POUR ALLER PLUS LOIN