Les différents employeurs des métiers du service à la personne

En France, 4,5 millions de ménages font appel aux services à domicile, notamment à travers les quelques 42 000 organismes proposant des services à la personne sur le territoire, dont la grande majorité propose plusieurs activités de service. Auvergne-Rhône-Alpes compte 2 210 entreprises dans le secteur.

Les emplois du service à la personne sont à pourvoir auprès de différents opérateurs : service-a-la-582x47077.jpg (Services à la personne : un secteur qui recrute)

  • Le secteur privé : entreprises, associations, coopératives qui investissent le marché du service à la personne et recrutent du personnel pour faire face à la croissance de la demande de leurs clients (ménages, familles, personnes âgées…) ;
     
  • La sphère publique : commune, Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), établissement public ou maisons de retraites… dans la mise en œuvre de leurs missions d’intérêt général ;
     
  • Les particuliers-employeurs qui recherchent un appui ponctuel ou régulier lié à la vie quotidienne

    Ils peuvent s’adresser à une association dite « mandataire » qui s’occupe de toutes les formalités administratives et de recrutement, et à qui ils versent les montants de la prestation ;

    Ils peuvent également choisir de recruter directement via le dispositif simplifié de CESU (Chèque emploi service universel). Rémunéré par des CESU, le professionnel qui travaille à domicile devient salarié de son client et bénéficie de la protection sociale du salariat. Le dispositif similaire Pajemploi est destiné aux parents-employeurs qui font appel à une prestation de garde d’enfant à domicile.

Création d’entreprise de service à la personne

Le salariat n’est pas la seule option lorsque l’on fait le choix du service à domicile : la création d’entreprise est également un choix opéré par de nombreux entrepreneurs du secteur. Le statut d’auto-entrepreneur, par sa simplicité de création et gestion, correspond bien aux besoins d’une activité de services à la personne, dont le suivi administratif se résume souvent à la facturation des clients pour les services réalisés.

Pour aller plus loin :