Création d’activité : Marina fait éclore son projet

A St Marcellin en Isère, Marina veut créer son propre emploi en ouvrant un camion pizza. Après quelques rebondissements, une opportunité un peu différente se présente : reprendre un restaurant à Vinay, près de chez elle. Elle nous raconte son parcours aux côtés de Ludmilla, sa conseillère Pôle emploi.

paragraphe-image-23

Quelle était votre situation il y a un an et demi ?

Marina : Je me suis inscrite en tant que demandeuse d’emploi en mai 2017. Au début de mes recherches, j’ai fait beaucoup de candidatures spontanées, qui n’ont pas porté leurs fruits. En novembre de la même année, j’ai décidé de créer ma propre activité, avec l’idée d’ouvrir un camion de pizza. J’en ai parlé à Mme Paul, ma conseillère Pôle emploi, qui m’a ensuite accompagnée tout au long de mon projet.

Quels étaient les besoins de Marina au départ de son projet ?

Ludmilla Paul, conseillère Pôle emploi : Marina avait besoin de connaître les différentes étapes pour concrétiser son projet d’installation et de savoir comment elle pouvait être accompagnée. Elle avait aussi détecté des besoins en formation et voulait savoir dans quelle mesure ils pouvaient être financés.

Comment avez-vous fait démarrer votre projet ?

Marina : Sur les conseils de Mme Paul, j’ai participé, au pôle emploi Saint-Marcellin, à une réunion sur la création d’entreprise, en présence de l’ADIE. Cette réunion s’est révélée très instructive. J’ai ensuite suivi un stage de préparation à l’installation à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de Grenoble, que j’ai financé moi-même. Sur une semaine, j’ai pu découvrir tous les aspects de la création d’entreprise. Ce stage a vraiment été excellent. J’ai ensuite voulu mettre un coup d’accélérateur sur mon projet, mais il est tombé à l’eau car un camion pizza venait de s’installer juste à côté de chez moi…

Et ensuite ?

Marina : Je ne suis pas du genre à rester sans rien faire, alors j’ai fait évoluer mon projet en recherchant un local qui puisse accueillir mon activité. L’opportunité s’est présentée en juin avec la vente d’une place de premier choix à Vinay. J’ai tout de suite appelé ma banque et trois jours plus tard, elle me suivait dans mon projet !

Votre conseillère Pôle emploi vous a-t-elle été aidée à ce moment-là ?

Marina : Oui bien sûr ! Lorsque j’ai au l’accord de la banque, j’ai envoyé un mail à Mme Paul et nous nous sommes mises à fond sur le dossier !
Mme Paul : Une fois le financement accordé par la banque, j’ai mobilisé le Plan d’Investissement dans les Compétences pour aider Marina dans la suite de son projet. Ce dispositif a permis d’élargir ses besoins en formation. Au final, Marina a suivi trois formations, financées par Pôle emploi :

  • Une formation sur la technique d’empâtement, car Marina voulait se professionnaliser pour confectionner un produit de qualité et ainsi fidéliser sa clientèle
  • La formation « permis d’exploitation et HACCP », obligatoire pour ouvrir ou reprendre un restaurant
  • Une formation sur l’étiquetage alimentaire, qui lui permettra de gérer correctement les aliments

Où en est le projet aujourd’hui ?

Mme Paul : Marina a démarré son activité, reprenant le personnel existant et créant en sus 2 emplois (1 CDD et 1 extra). L’activité semble rentable et les clients au rendez-vous. A terme, c’est son propre emploi qu’elle va créer.
Marina : J’ai ouvert mon restaurant le 5 novembre et depuis, je suis une chef d’entreprise accomplie ! Je remercie vraiment Mme Paul, qui était à mes côtés durant tous ces mois, pour sa patience, sa gentillesse et son aide précieuse.