Une équipe « multi-profils » pour Ninkasi à Andrézieux

Former et recruter en CDI une équipe de restauration au complet en deux mois seulement : c’est le défi relevé à Andrézieux-Bouthéon par Pôle emploi et le brasseur Ninkasi.

Pas simple de recruter une équipe de vingt personnes dans un secteur en tension - celui de la restauration en l’occurrence - quand on a deux mois seulement devant soi… Ghani El Fegir, gérant de la nouvelle brasserie Ninkasi à Andrézieux-Bouthéon, en sait quelque chose : « Mon projet a été finalisé au mois de mars 2019, raconte t-il. Je me suis tourné vers l’agence Pôle emploi d’Andrézieux début avril, avec un cahier des charges ambitieux : recruter une équipe au complet, soit six cuisiniers, dix serveurs et quatre barmen, qui n’aient pas forcément d’expérience de la restauration et qui auraient le temps de se former avant l’ouverture prévue en juin !»

Ambitieux mais pas impossible : piloté par Amandine Burgard, responsable d'équipe entreprise à Andrézieux, le « sourcing » des candidats se met en route immédiatement. « Dès notre première entrevue, nous avons fixé huit dates de réunion d’information collective et Pôle emploi a mobilisé son réseau de partenaires locaux, » poursuit Ghani El Fegir. Résultat : quatre dates suffiront à identifier vingt personnes parmi 90 candidats. « La sélection de Pôle emploi était très pertinente, il y avait même davantage de profils adaptés que de postes ouverts. »

RECRUTER DES HABILETÉS PLUTOT QUE DES COMPÉTENCES

Dès le départ, le parti-pris est celui de la cohésion d’équipe : « Mon objectif était de créer un groupe homogène à partir d’un collectif composé de profils d’horizons divers. » Mission accomplie : sur les vingt personnes recrutées, quinze ne viennent pas de la restauration. C’est le cas de Magalie Danthu, manager cuisine… précédemment assistante maternelle ! « Tout est allé très vite pour moi, » se souvient-elle. A peine inscrite à Pôle emploi, elle est orientée vers l’une des réunions de présentation et se porte candidate : « J’ai dû finaliser des formalités administratives dans l’urgence pour intégrer la formation qui suivait, ce que j’ai réussi à faire grâce à l’intervention de Pôle emploi. » Trois semaines de formation plus tard, Magalie Danthu est déjà convaincue d’avoir fait le bon choix, une intuition qu’elle confirme aujourd’hui : « J’ai beaucoup appris et je me sens vraiment à ma place, on m’a fait confiance et je me suis sentie soutenue, c’est essentiel lorsque l’on prend un tel virage !»

Un virage que l’équipe a pris à l’unisson, avec une étape d’enseignement théorique par le centre de formation Leader Academy et une période de mise en pratique via la POE de Pôle emploi (Préparation Opérationnelle à l’emploi), menée dans les murs de la future brasserie : « Nous avons doublé tous les postes avec des collaborateurs Ninkasi aguerris, et fait la cuisine et le service pour les équipes du chantier pendant deux semaines précédent l’ouverture du restaurant,» explique Ghani El Fegir, avant de conclure : « De bout en bout, la collaboration avec Pôle emploi a été très efficace. D’ailleurs, le dernier recrutement que j’ai réalisé en prévision des fêtes de fin d’année a été piloté par l’agence d’Andrézieux, avec succès une nouvelle fois !»