Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Témoignages

Changer son regard sur le handicap pour mieux accompagner le retour à l'emploi

A l'initiative de la conseillère référente Travailleurs Handicapés du pôle emploi de Besançon Témis, les conseillers ont participé en juin dernier à une action de sensibilisation leur permettant de découvrir l'importance de la prise en compte du handicap (visible ou invisible) dans l'accompagnement au retour à l'emploi qu'ils proposent.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Conseil en Evolution Professionnelle, chaque conseiller adopte une posture facilitatrice avec le demandeur d'emploi permettant d'établir une alliance de travail. Une posture particulièrement recherchée et utile lorsque l'on accompagne des personnes en situation de handicap.

Des mises en situation pour vivre le handicap "en vrai"

Partie de ce postulat, Nathalie Mayer a souhaité faire découvrir à ses collègues les principaux obstacles rencontrés par une personne handicapée dans le cadre de sa recherche d'emploi : préjugés, ignorance, problèmes d'accessibilité... Son objectif : une prise de conscience de ces obstacles pour un accompagnement à l'emploi efficace !

Pour y parvenir, des mises en situation en condition réelle ont été reproduites portant sur plusieurs handicaps (arthrose, autisme, dyspraxie, problèmes de vue et d'audition), suivies d'échanges entre les collègues.

 borne internet

La mise en situation de handicaps invisibles (dyspraxie, arthrose, autisme Asperger..) a particulièrement fait prendre conscience que ces handicaps, souvent cachés par les personnes concernées, sont incompris et donc non pris en compte par l'entourage professionnel.

ecran tactile  gant

Une prise de conscience pour chacun :

  • de la difficulté pour le demandeur d'emploi en situation de handicap d'évoluer dans le "monde" de la recherche d'emploi,
  • des discriminations que peut subir une personne du fait de son handicap,
  • mais aussi des compétences qu'une personne handicapée peut développer pour compenser son handicap.
     

Poursuivre les actions de sensibilisation

Nathalie ne s'arrête pas là et a programmé d'ici à fin 2018 l'intervention auprès des collègues de différents partenaires pour poursuivre les échanges : l'Union Nationale de Familles et Amis de Personnes Malades et/ou Handicapées Psychiques, le Centre Ressources Autisme ou encore l'Union Régionale des Associations de Parents d'Enfants Déficients Auditifs.

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)