Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Témoignages

Découverte des métiers qui recrutent dans le transport routier de marchandise !

Témoignage de Philippe Demonteix, Délégué régional FNTR - FNTV

Les entreprises du transport sont confrontées à des difficultés de recrutement qui s‘amplifient en cette période de reprise. La Fédération Nationale du Transport Routier (FNTR) estime, au niveau national, à 30 000 les besoins en main d’oeuvre immédiats (et plus de 100 000 d’ici 4 ans).
Cette évolution s’observe également en région avec une hausse de 8% des recrutements en 2018 ( + 1000 postes), alors que le nombre de demandeurs recherchant un emploi dans le transport routier de marchandises baisse de 6 %.

POUR CONTRIBUER À RÉPONDRE À CET ENJEU, 3 JOURNÉES PORTES-OUVERTES ONT ÉTÉ ORGANISÉES EN OCTOBRE DERNIER. ÉCHANGE AVEC PHILIPPE DEMONTEIX, DÉLÉGUÉ RÉGIONAL FNTR-FNTV

Selon vous, d’où viennent ses difficultés de recrutement ?
« Les entreprises de notre secteur peinent à trouver des candidats, sur tous les types de postes : conducteurs, exploitants... Ces difficultés s’expliquent par une méconnaissance des métiers, des entreprises mais aussi par un déficit d’image du secteur qui souffre de préjugés souvent liés à l’organisation et aux conditions de travail ».

Comment sont nées ces journées portes ouvertes ?
« Notre collaboration avec Pôle emploi ne date pas d’hier, mais cette année, nous avons souhaité mettre l’accent sur les problématiques de recrutement. D’autant que cela s’intègre parfaitement à l’opération de Pôle emploi #VersUnMétier, pour répondre au défi des métiers en tension. En toute logique, nous y avons associé l’ensemble des acteurs et partenaires, OPCA, branches professionnelles et l’AFT (Association pour le développement de la formation professionnelle dans le transport). Ensemble, nous avons réfléchi à une formule qui permettrait de répondre au double-objectif : faire découvrir les métiers, les entreprises et répondre aux besoins en recrutement des entreprises. »

Les journées du transport routier en Bourgogne-Franche-Comté : la route de votre avenir
« Il nous a paru plus opportun d’organiser des rencontres directement dans les entreprises pour que les candidats puissent se rendre compte de la réalité du travail dans ce secteur et ainsi casser les idées reçues. Nous avons donc proposé aux entreprises et organismes de formation de la région d’ouvrir leurs portes sur 3 jours en proposant des créneaux de visite. 48 entreprises et 11 organismes de formation se sont lancés dans l’aventure avec nous. Au total, ce sont près de 300 personnes qui se sont présentées à ces rendez-vous. En moyenne, cela représente 5 personnes par visite, cela peut paraître peu mais les personnes présentes étaient réellement intéressées et c’est là tout l’intérêt de notre démarche. En parallèle, pour répondre aux besoins immédiats des entreprises du secteur, un salon en ligne a été organisé par Pôle emploi. Il aura permis aux 18 entreprises présentes de recruter autrement avec 42 offres à pourvoir ! »

Des résultats satisfaisants pour une première édition ?
« C’était une première, on a essayé de faire de notre mieux ! Il y a des rodages à faire, notamment en termes de pilotage, c’est toujours plus facile de repartir d’une première édition, reprendre ce qui fonctionne et retravailler ce qui a moins bien marché. Personnellement, je trouve que c’est une très belle opération, un exemple de collaboration entre tous les acteurs, preuve que nous avançons ensemble dans la même direction. Cela a permis de faire connaître un peu plus nos métiers et comme le dit le proverbe « Les petits ruisseaux font les grandes rivières ».

 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)