Avec l’Epide de Lanrodec, les jeunes font échec à l’échec !

Depuis leur création en 2005, les 19 centres français du réseau Epide (Établissement Pour l'Insertion Dans l'Emploi) ont formé près de 30 000 jeunes citoyens volontaires et responsables, en situation difficile. À l'image de celui de Lanrodec qui travaille en partenariat avec l'agence Pôle Emploi de Guingamp.

Le centre EPIDE de Lanrodec*, près de Guingamp est le seul, sur les 19 qui existent en France, à rayonner sur la région. "Nous accueillons 120 jeunes en même temps, qui ont décidé de consacrer, en moyenne, 9 mois en continu à leur vie professionnelle", entame Christophe Conan, chef de service Insertion et Formation Professionnelle.
Car c'est avant tout sur la base du volontariat – contrat à l'appui ! – que les centres EPIDE ouvrent leurs portes. Sous réserve également de respecter plusieurs conditions : être âgé de 18 à 25 ans, ne pas avoir le bac ou de qualification (ou alors ne permettant pas d'obtenir un travail), être français ou étranger apte au travail, être en bonne condition physique, être apte à la vie en collectivité et avoir fait sa Journée Défense et Citoyenneté. "Tous les acteurs qui interviennent auprès des jeunes en difficulté jouent ainsi les prescripteurs pour le centre. Mais nous rencontrons aussi ces jeunes sur le terrain, lors de permanences dans les agences locales des grandes villes notamment."

Autonomie et savoir-être

Une autre condition pour s'engager dans ce programme est d'être inscrit en tant que demandeur d'emploi. C'est pourquoi un partenariat a été signé en 2015 entre le centre EPIDE de Lanrodec et Pôle Emploi. "Dans le cadre de l'atelier Droits et Devoirs, nous organisons des échanges avec les jeunes à la fois au centre de Lanrodec et à l'agence de Guingamp", raconte Gaëtan Demoy, conseiller Pôle Emploi. "L'objectif est de les informer sur leur statut de demandeur d'emploi et sur les outils, notamment dématérialisés, qui sont à leur disposition."
Au cœur du suivi pluridisciplinaire mis en place par l'EPIDE, visant à développer l'autonomie et le savoir-être des jeunes1, l'insertion vers le monde économique est en effet primordial. "Nous dispensons ainsi des formations générales et spécialisées2, ainsi que des préparations à des qualifications", poursuit Christophe Conan. "Et nous avons des partenariats avec des grandes et petites entreprises bretonnes pour envisager des stages ou certaines orientations". Bilan, un jeune sur deux qui pousse les portes d'un Centre EPIDE trouve une solution durable3 à sa sortie. Avec même de belles trajectoires à à la clé, à l'image d'Hélène, élue meilleure apprentie de France en 2016 dans le secteur de la propreté !

Autre belle réussite, Joseph, 18 ans : "L'EPIDE m'a permis de rebondir"

"J'ai passé un CAP d'ambulancier mais il me fallait trois ans de permis pour pouvoir exercer, et je ne me voyais pas non plus repartir sur troisans de cours pour viser le Bac Pro. En faisant des recherches sur internet, j'ai alors vu que le Centre EPIDE pouvait me permettre de rebondir. J'ai donc participé à une journée de recrutement pour échanger sur mes motivations et après une visite médicale, j'ai été accepté le 30 août dernier. Comme il faut deux projets pour se présenter, j'ai d'abord choisi la sécurité, puis les services à la personnes. Et grâce à Pôle Emploi, j'ai aujourd'hui intégré un CAP Sécurité à Guingamp. Au départ, je ne pensais pas m'inscrire comme demandeur d'emploi. Mais finalement, ça m'a permis d'être sélectionné en priorité, sur la base de mon CV, lors d'une information collective organisée par l'agence… Et ainsi de décrocher cette formation qualifiante, prise en charge par Pôle Emploi."

1. Avec entre autres un "parcours citoyen" : ravivage de la flamme, nettoyage des plages de Bréhat, partenariat avec les Restos du Cœur…

2. Lire, écrire, compter, bureautique…

3. CCD de 2 mois minimum, formation, contrat d'alternance.


*EPIDE Rue Coat An Doc H, 22170 Lanrodec – Tél. : 02 96 32 67 10 - http://www.epide.fr/

Le centre EPIDE de Lanrodec*, près de Guingamp est le seul, sur les 19 qui existent en France, à rayonner sur la région. "Nous accueillons 120 jeunes en même temps, qui ont décidé de consacrer, en moyenne, 9 mois en continu à leur vie professionnelle", entame Christophe Conan, chef de service Insertion et Formation Professionnelle.
Car c'est avant tout sur la base du volontariat – contrat à l'appui ! – que les centres EPIDE ouvrent leurs portes. Sous réserve également de respecter plusieurs conditions : être âgé de 18 à 25 ans, ne pas avoir le bac ou de qualification (ou alors ne permettant pas d'obtenir un travail), être français ou étranger apte au travail, être en bonne condition physique, être apte à la vie en collectivité et avoir fait sa Journée Défense et Citoyenneté. "Tous les acteurs qui interviennent auprès des jeunes en difficulté jouent ainsi les prescripteurs pour le centre. Mais nous rencontrons aussi ces jeunes sur le terrain, lors de permanences dans les agences locales des grandes villes notamment."

Autonomie et savoir-être

Une autre condition pour s'engager dans ce programme est d'être inscrit en tant que demandeur d'emploi. C'est pourquoi un partenariat a été signé en 2015 entre le centre EPIDE de Lanrodec et Pôle Emploi. "Dans le cadre de l'atelier Droits et Devoirs, nous organisons des échanges avec les jeunes à la fois au centre de Lanrodec et à l'agence de Guingamp", raconte Gaëtan Demoy, conseiller Pôle Emploi. "L'objectif est de les informer sur leur statut de demandeur d'emploi et sur les outils, notamment dématérialisés, qui sont à leur disposition."
Au cœur du suivi pluridisciplinaire mis en place par l'EPIDE, visant à développer l'autonomie et le savoir-être des jeunes1, l'insertion vers le monde économique est en effet primordial. "Nous dispensons ainsi des formations générales et spécialisées2, ainsi que des préparations à des qualifications", poursuit Christophe Conan. "Et nous avons des partenariats avec des grandes et petites entreprises bretonnes pour envisager des stages ou certaines orientations". Bilan, un jeune sur deux qui pousse les portes d'un Centre EPIDE trouve une solution durable3 à sa sortie. Avec même de belles trajectoires à à la clé, à l'image d'Hélène, élue meilleure apprentie de France en 2016 dans le secteur de la propreté !

Autre belle réussite, Joseph, 18 ans : "L'EPIDE m'a permis de rebondir"

"J'ai passé un CAP d'ambulancier mais il me fallait trois ans de permis pour pouvoir exercer, et je ne me voyais pas non plus repartir sur troisans de cours pour viser le Bac Pro. En faisant des recherches sur internet, j'ai alors vu que le Centre EPIDE pouvait me permettre de rebondir. J'ai donc participé à une journée de recrutement pour échanger sur mes motivations et après une visite médicale, j'ai été accepté le 30 août dernier. Comme il faut deux projets pour se présenter, j'ai d'abord choisi la sécurité, puis les services à la personnes. Et grâce à Pôle Emploi, j'ai aujourd'hui intégré un CAP Sécurité à Guingamp. Au départ, je ne pensais pas m'inscrire comme demandeur d'emploi. Mais finalement, ça m'a permis d'être sélectionné en priorité, sur la base de mon CV, lors d'une information collective organisée par l'agence… Et ainsi de décrocher cette formation qualifiante, prise en charge par Pôle Emploi."

1. Avec entre autres un "parcours citoyen" : ravivage de la flamme, nettoyage des plages de Bréhat, partenariat avec les Restos du Cœur…

2. Lire, écrire, compter, bureautique…

3. CCD de 2 mois minimum, formation, contrat d'alternance.


*EPIDE Rue Coat An Doc H, 22170 Lanrodec – Tél. : 02 96 32 67 10 - http://www.epide.fr/