Nouvelle hausse des intentions d'embauche pour les employeurs bretons

L’enquête Besoins en Main d’Œuvre (BMO) des entreprises bretonnes révèle une nouvelle progression de 9,1% en termes d’intentions d’embauche exprimées pour l’année 2019. Sur les 26 bassins d’emploi en Bretagne, ce sont 11 037 projets de recrutement supplémentaires qui ont été ainsi formulés par rapport à 2018. Au total, 131 684 projets de recrutement sont anticipés pour l’année 2019.

Des projets de recrutement en forte progression

 Sur les 131 684 projets de recrutement, cette hausse du nombre de projets d’embauche concerne la majorité des secteurs et particulièrement les services aux particuliers (+18,4%) et l’industrie (+16,6%). La part d’intentions d’embauche concernant les emplois non-saisonniers confirme les changements de l’année précédente et se stabilise à 62,6%.

Une progression du nombre d’intentions d’embauche plus élevée dans les établissements de plus de 50 salariés

 La plus forte progression du nombre d’intentions d’embauche revient cette année aux établissements de plus grande taille : +20,5% dans les établissements de 50 à 99 salariés, +21,9% pour les établissements de plus de 200 salariés.

Des intentions d’embauche concentrées dans les entreprises de services

 Avec 61% des projets de recrutement en 2019, les services constituent et restent le principal secteur pourvoyeur de besoins en main d’œuvre en Bretagne, totalisant 80 323 projets. Avec 16 971 projets de recrutement, soit 12,9% du total, l’industrie (agroalimentaire et manufacturière) demeure le second pôle contributeur en région.

Les projets de recrutement se concentrent principalement sur le littoral et les grandes métropoles. Au niveau territorial, les évolutions vont de +6,1% pour les Côtes d’Armor, à +10,4% pour le Morbihan (+8,8% pour le Finistère, +10,2% pour l’Ille-et-Vilaine). Parmi les profils les plus recherchés figurent les métiers de l’hôtellerie-restauration (serveurs, cuisiniers, etc.), les agriculteurs salariés, les ouvriers de l’industrie agroalimentaire et les agents d’entretien.

Des actions engagées pour répondre aux difficultés de recrutement

 Face à cette hausse du nombre de projets de recrutement, les employeurs anticipent cette année plus de difficultés pour recruter. La part des projets présumés difficiles s’établit à 55% en 2019 (contre 50,4% en 2018). Cette évolution se vérifie particulièrement dans la construction (79%) et les services aux entreprises (61,7%). La pénurie de candidats et l’inadéquation des profils de ces derniers constituent les motifs les plus souvent évoqués par les employeurs afin d’expliquer leurs difficultés à recruter. Dans tous les cas, pour y faire face, la formation et le recours à Pôle emploi restent les solutions les plus envisagées.

C’est pour répondre à ces difficultés et pour améliorer l’accompagnement des entreprises dans leurs projets de recrutement que Pôle emploi Bretagne a mis en place 212 conseillers dédiés. Pôle emploi Bretagne déploie des services toujours plus adaptés aux besoins des entreprises. Les conseillers agissent pour renforcer l’attractivité de l’entreprise, notamment à travers l’aide à la rédaction des offres ou la valorisation de la marque employeur.

Ils les accompagnent également dans le sourcing et la recherche de nouveaux profils en mobilisant des services tels que la Méthode de Recrutement par Simulation (MRS), ou la période de mise en situation professionnelle (PMSMP). Ils organisent toutes les semaines dans chaque agence des actions #VersUnMétier pour répondre aux besoins en recrutement des entreprises sur des métiers et secteurs en tension.

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DES RESULTATS DE CETTE ENQUETE, ET REALISEZ VOS PROPRES REQUETES PAR SECTEUR, BASSIN D’EMPLOI, DEPARTEMENT, ETC.


VOUS POUVEZ CREER DES GRAPHIQUES PERSONNALISES OU ENCORE PARTAGER LES DONNEES STATISTIQUES.POLE-EMPLOI.ORG/BMO