Bénéficiez d’une aide exceptionnelle de 300 € pour payer votre loyer ou votre prêt immobilier

Grâce à notre partenaire Action Logement, les demandeurs d’emploi et les salariés du secteur privé confrontés à une baisse de revenus suite à la crise sanitaire peuvent, sous conditions, bénéficier d’une aide exceptionnelle de 300 € pour faire face à leurs dépenses de logement.

Avec le soutien du ministère chargé de la Ville et du Logement, Action Logement se mobilise pour les salariés et les demandeurs d’emploi peinant à payer leur loyer ou à rembourser leur emprunt immobilier, au lendemain de la crise sanitaire.

Cette aide exceptionnelle de 300 € proposée par Action Logement s’adresse – sous conditions – aux publics qui ont été fragilisés durant la crise de la Covid-19, et notamment :

  • Aux salariés(1) – quelle que soit leur ancienneté, ou la nature de leur contrat de travail – ayant vécu une mesure d’activité partielle ou un arrêt de travail pour garde d’enfant(s).
  • Aux salariés(1) qui – alors qu’ils étaient actifs avant la période de crise – ont perdu leur emploi (fin de CDD, intérim ou de CDI en période d’essai).
  • Aux demandeurs d’emploi(1) dont l’embauche a été ajournée du fait de la crise sanitaire.
  • Aux salariés(1) qui ont dû – du fait du maintien de leur activité – supporter le coût d’une double résidence pendant cette période (personnels soignants par exemple).

LES CONDITIONS POUR BÉNÉFICIER DE CETTE AIDE EXCEPTIONNELLE
  • Vous êtes locataire, accédant à la propriété de votre logement, titulaire d’une convention d’occupation dans une structure collective d’hébergement (hors CROUS).
  • Vous avez subi, pendant la crise sanitaire, une baisse de vos ressources mensuelles à hauteur d’au moins 15% avec un taux d’effort relatif à votre logement supérieur à 40%(2).
  • Votre revenu mensuel, au moment du 1er mois de la baisse de vos ressources, a été inférieur ou égal à 1,5 SMIC(3), soit 2 309,13 € brut (1 828,50 € net).
Bon à savoir : une seule aide par ménage pourra être accordée dans les six mois qui suivent la baisse de revenus.

Pour en savoir plus, et notamment "comment recevoir cette aide ?", cliquez ici.

(1) Le salarié ou demandeur d’emploi doit être issu d’une entreprise, ou devait être embauché dans une entreprise, du secteur privé ayant un établissement en France.
(2) Le taux d’effort relatif à votre logement correspond à la part de l’ensemble de vos charges associées (loyer, mensualité d’emprunt immobilier, charges locatives ou de copropriété, eau, électricité…) sur vos ressources mensuelles. Il doit être supérieur à 40%.
(3) En cas de chômage partiel ou de garde d’enfants, votre revenu mensuel net doit être compris entre 1 et 1,5 Smic, soit entre 1 219 € et 1 828,50 €. En cas d’activité à temps partiel, votre revenu horaire net doit se situer entre 8,03 € et 12,05 €.Aides soumises à conditions et octroyées sous réserve de l’accord d’Action Logement Services, dans la limite des fonds disponibles. Pour connaître les modalités, consultez le site actionlogement.fr.