Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé

Offre de services

Les effets positifs de l’offre de services Cadre à Pôle emploi

Depuis le 1er mars 2018, le suivi des demandeurs d’emploi cadres de la région Centre-Val de Loire se renforce avec une offre de services avec deux volets formation et approche par compétences, dans un contexte d’adaptation permanente et une évolution de plus en plus rapide des besoins des entreprises.
L’équipe Pôle emploi Cadre du LOIRET NORD-EST a invité les cadres du territoire de Montargis, Gien et Pithiviers à participer, de façon collaborative, à la visite du Salon Global Industrie, qui avait lieu fin mars à Paris Nord Villepinte. Créer une dynamique de groupe « Intercadre », en s’appuyant sur la richesse et l’autonomie des personnes, est une opportunité. En quelques échanges, la cohésion du groupe s’est vite initialisée. Le salon serait pour eux ! Mais le salon n’était qu’un début ! L’objectif était de permettre aux cadres de prendre en main une initiative locale à travers cet évènement national.

Ce qu’ils ont pensé de ce travail collaboratif :
René, cadre expertises R&D, Moïse, consultant ingénierie télécom et Franck, responsable commercial industrie export pays germaniques. Avec chacun, son intérêt : prises de contacts avec sociétés intéressées par leurs profils, veille technologique, partenariats, conférences…
Le point fort du salon 2018 ?

  • La smart industrie (nouvelles technologies, industrie connectée), la robotique, l’industrie de sous-traitance mécanique, la tôlerie industrielle.
  • L’incontournable des nouveautés technologiques
  • L’inter-connectivité des objets

A exploiter sans retenue ?

  • Un salon global industrie qui propose plus de 500 offres d’emploi CADRES et NON CADRES, accessibles dès le compte personnel. A cela s’ajoute, la possibilité de déposer le CV qui devient alors visible par tous les exposants.
  • Après une longue période de léthargie, l’industrie est de retour ! Les exposants parlent d’un visitorat important, d’une reprise en cours et tiennent un discours optimiste.

Après ce passage au salon de Paris pour collecter de l’information, l’objectif suivant était d’en faire bénéficier des demandeurs d’emploi sur l’évènement local, le forum Agglo Job en avril. « Nous avons tenu un stand aux côtés des conseillers Pôle emploi. Construire et animer le stand, nous avons joué le jeu et nous nous sommes positionnés à travers nos expériences : diagnostic et conseil personnalisés pour nos pairs en recherche d’emploi. »
Objectifs recherchés ?

  • Apporter un témoignage du salon global industrie et montrer sa vitalité, son dynamisme. L’industrie, d’après les chiffres économiques proposerait plus de 200 000 postes.
  • Développer l’idée « à chacun son salon » ! Un salon c’est aussi une piste de recrutement et chacun peut trouver un forum qui correspond à son profil, son expérience, ses compétences et ses centres d’intérêt
  • Venir sur le salon, cela permet de développer son réseau, de rencontrer rapidement les bonnes personnes d’une entreprise. C'est un accélérateur de la recherche d’emploi.
  • L’intérêt du groupe = aide au développement de son réseau, partage d’idées, de pistes, ….
  • Les e-salons de recrutement sur le site internet de Pôle emploi.

« Sur le forum Agglo Job, nous avons été très sollicités, nous avons rencontré des visiteurs d’horizons diverses qui nous ont consacré beaucoup de temps, en posant des questions, en exposant leur profil. »
« Nous nous sommes adaptés, à l'écoute de leurs profils respectifs, en ciblant nos réponses par rapport à leur besoin et recherche. Nous leur avons proposé de nouvelles pistes pour compléter leur recherche : les missions en temps partagé, la formation, le portage salarial. »
« Je pense que cette expérience a été positive, d’une part pour aller sur un salon en groupe pour partager ses expériences, d’autre part pour échanger avec les visiteurs et exposants du salon agglo job à Amilly. Je suis prêt à renouveler cette expérience »,
Franck.
« La question importante est peut-on encore rebondir sur le marché du travail après la cinquantaine ? Si oui, sur quoi et comment ? Ma réponse, ou tout du moins, le début de la réponse réside dans la motivation que j’ai retrouvée en participant aux salons GLOBAL INDUSTRIE et AGGLO JOB où j’ai rencontré des personnes motivées et prêtes à rebondir. Merci à eux ! Les conseillères Pôle emploi nous ont intégrés à l’organisation, avec beaucoup de professionnalisme. Vivre cette expérience fût fort édifiant. », Moïse.
« Je partage le même ressenti que mes collègues sur l'utilité et la nécessité de reconduire cet évènement. », René.
« Et si notre témoignage a été utile à nos visiteurs, alors l’expérience est une réussite. » Franck, Moïse, René.

Relayer et valoriser l’échange local entre cadres et actifs, à partir d’un évènement national donnait une légitimité au stand et à leurs acteurs. Le public a vite été aimanté. Et le stand a rencontré un vif succès.
Les exposants, grâce à leurs expériences, atouts, savoirs et compétences sont allés bien au-delà de la simple diffusion d’information sur les actualités du monde industriel. La plus-value pour eux bien sûr : le travail sur le réseau dont notamment CTP 45, Association pour les cadres, la re-motivation, de nouvelles pistes à explorer.
Alors à quand le prochain départ ? Vite c’est pour l’automne !
Mais avant …SPHERE EMPLOI, c’est pour bientôt ! C’est un réseau communautaire pour les demandeurs d’emploi et leurs conseillers qui va beaucoup nous aider dans ce type d’évènement !
Et si vous souhaitez contacter les acteurs de cette action voici leurs numéros de CV sur pole-emploi.fr :
Franck - CV N° 1YAGTYS4E, René – CV N° 8599053.

L’équipe Pôle emploi Cadre du LOIRET NORD-EST, Pôle emploi Montargis.

Activ’Créa

 Créer sa propre activité est une alternative qui séduit de plus en plus pour le retour à l’emploi. En France, une entreprise sur trois est créée par un demandeur d’emploi. Activ’Créa est un service proposé par Pôle emploi permettant à des demandeurs d’emploi d’explorer la piste de la création ou de la reprise d’entreprise comme solution de retour à l’emploi et d’identifier dans certains cas, une /des idée(s) de création d’entreprise/reprise réaliste et réalisable.

Sont concernés

les demandeurs d’emploi :

  • Ayant besoin de progresser dans la construction ou l’élaboration de leur projet professionnel et qui acceptent d’être accompagnés à l’exploration de la création ou reprise d’entreprise comme solution de retour à l’emploi,
  • qui n’ont pas envisagé jusqu’à présent de créer ou reprendre une entreprise mais qui sont ouverts à cette option,
  • qui envisagent de créer ou reprendre une entreprise qui n’ont pas d’idée ou ayant une idée très ouverte mais floue.

Le déroulement

  • l’entretien initial de diagnostic. La prestation démarre par un entretien de diagnostic qui a pour objectif d’étudier l’opportunité de l’entrée dans la prestation. Il s’agit d’un entretien individuel physique. Cet entretien aborde les contraintes, le potentiel de création, ainsi que la motivation du demandeur d’emploi.
  • L’accompagnement du bénéficiaire (3 mois maximum non renouvelable). L’intensité de l’accompagnement ainsi que les modalités de mises en œuvre sont adaptés au fur et à mesure de l’accompagnement. Le prestataire accompagne le demandeur d’emploi et peut être amené à faire appel à d’autres intervenants (expertise complémentaire). Il répond aux sollicitations du bénéficiaire selon la modalité (individuelle ou collective) et le canal (physique, téléphonique, mail, Visio…) au regard des besoins du demandeur.
  • La fin de la prestation (sortie) donne lieu à un bilan cosigné par le prestataire et le bénéficiaire.


La méthodologie

Le prestataire :

  • propose au bénéficiaire une méthodologie lui permettant de travailler sur l’émergence d’idée(s), voire de projet,
  • apporte au bénéficiaire les points d’appui pour développer sa capacité à s’engager dans une démarche et de développer une posture entrepreneuriale,
  • met à disposition du demandeur d’emploi un fonds documentaire et des outils pédagogiques dématérialisés et/ou physiques.

A compter du 18 avril 2017, la prestation Activ’Créa est cofinancée par l’Union Européenne.

Activ’Créa est une prestation proposée par Pôle emploi avec le soutien de l’Union Européenne

 

L’Union Européenne soutient les dispositifs « Accompagnement Global » et « Accompagnement Intensif des Jeunes » en région Centre-val de Loire.

L’Accompagnement Global

Dans le cadre des nouvelles relations partenariales avec les Conseils généraux, Pôle emploi met en oeuvre un accompagnement global pour des demandeurs d’emploi présentant un cumul de freins sociaux et professionnels qui entravent la recherche d’emploi et nécessite un accompagnement coordonné entre le conseiller PE et un professionnel du travail social.
L’approche globale de l’accompagnement s’appuie sur 3 axes de coopération :

  • La mobilisation des ressources sociales du territoire pour permettre aux conseillers Pôle emploi d’orienter vers les acteurs compétents les demandeurs d’emploi confrontés à des freins sociaux ponctuels et/ ou qui ne constituent pas un obstacle durable à la recherche d’emploi.
  • L’accompagnement global, nouvelle modalité de suivi et d’accompagnement destiné aux demandeurs d’emploi présentant un cumul de freins sociaux et  professionnels qui entravent la recherche d’emploi. Pôle emploi crée, avec l’accompagnement global une 4e modalité de suivi et d’accompagnement dans son offre de service : 1000 conseillers cofinancés à 50% via le FSE et consacrant 100% de leur temps de travail à cette activité. L’articulation de l’expertise sociale des conseils généraux et de l’expertise de Pôle emploi sur le champ professionnel est assurée par un binôme composé d’un conseiller Pôle emploi et d’un professionnel du travail social.
  • L’accompagnement social dans des situations de difficulté sociale bloquant de façon manifeste toute démarche d’insertion professionnelle.
    L’approche globale permet de personnaliser davantage les services en privilégiant une approche par les besoins et non une logique statutaire. L’un des axes du plan stratégique «Pôle emploi 2015 », « faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin » vise à mieux accompagner les demandeurs d’emploi qui connaissent des difficultés sociales pour accélérer leur insertion professionnelle.
    A terme, 36 conseillers seront dédiés à ce dispositif sur les 6 départements de la Région Centre-Val de Loire.

logo-accompagnement-global

L’Accompagnement Intensif des Jeunes

La convention tripartite Etat/Unedic/Pôle emploi 2015-2018 prévoit la poursuite de la différenciation de l'accompagnement en concentrant les efforts de Pôle emploi sur les demandeurs d'emploi qui en ont le plus besoin. Cet engagement se traduit par le développement de l'accompagnement intensif, qui comprend : l'accompagnement renforcé, l'accompagnement global et l'accompagnement intensif des jeunes. Sous l’impulsion de la Garantie Européenne pour la Jeunesse, Pôle emploi inscrit durablement, au-delà de son offre de service de droit commun, ses méthodes d’accompagnement intensif des jeunes les plus éloignés de l’emploi.

L'accompagnement intensif des jeunes est mis en œuvre par des conseillers dédiés à 100 % de leur temps de travail à cette activité. Ce suivi prend principalement la forme d’un accompagnement individualisé pouvant comporter des phases collectives. L’accompagnement se poursuit durant les périodes d’immersion en entreprise, de formation et d’emploi, afin de sécuriser une intégration professionnelle durable. Le portefeuille du conseiller est de 50 à 70 jeunes.

En région Centre-Val de Loire cet accompagnement intensif est destiné aux jeunes NEET* de moins de 26 ans.

A date, 40 conseillers dédiés à 100% de leurs temps de travail sont affectés à ce dispositif.

"L’accompagnement intensif des jeunes en région Centre-Val de Loire est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Initiative pour l’Emploi des Jeunes » 2014-2020.

* NEET (Not in Education, Employment or Training) : ni en étude, ni en emploi, ni en formation.

 

logoaij