Les Métiers du grand âge

Il existe plusieurs types de prestations, en fonction des souhaits de la personne âgée, ses besoins, son état de santé et son autonomie. A chaque situation sa solution, et son métier !

Les métiers du grand âge répondent à un enjeu de société et à une utilité sociale majeure : prendre soin et accompagner les personnes âgées. La proportion des personnes âgées est appelée à progresser fortement : en 2040, un Français sur quatre aura 65 ans ou plus. En raison de ce vieillissement de la population, de plus en plus d’emplois avec différents niveaux de qualification seront à pourvoir dans ce secteur d’avenir.

Même si leur état de santé s’améliore constamment, les personnes âgées rencontrent plus fréquemment des problèmes de santé que le reste de la population, et se retrouvent dans une situation de dépendance qui augmente au fur et à mesure de leur avancée en âge. Il existe plusieurs types de prestations, en fonction des souhaits de la personne âgée, ses besoins, son état de santé et son autonomie. A chaque situation sa solution, et son métier !

Quels métiers pour le grand âge ?

Mal connues, les professions du grand âge offrent pourtant de nombreuses opportunités, notamment pour toutes les personnes qui souhaitent s’engager dans un métier porteur de sens, au cœur du lien intergénérationnel.

Nos aînés souhaitent aujourd’hui prendre une part active dans la vie citoyenne et doivent s’adapter aux nouvelles technologies. Les métiers du grand âge c’est aussi cela : développer le lien entre les personnes âgées et la société civile, afin de lutter contre l’isolement et l’exclusion de la vie sociale.

Ces métiers sont encore trop mal identifiés par le grand public, ainsi que les formations qui permettent d’y accéder. Professions médicales, paramédicales, d’accompagnement ou d’assistance, mais aussi hôtellerie ou restauration, les métiers du grand âge sont pluriels et peuvent convenir à différents profils, chez les jeunes en recherche de formation ou d’emploi comme chez les personnes en reconversion professionnelle. Choisir un de ces métiers, c’est être au cœur de l’humain, se sentir utile socialement et contribuer à retisser le lien intergénérationnel.

Parmi les nombreux métiers du secteur, on peut distinguer : 

  • Les métiers du soin : soigner, accompagner, réadapter… de nombreux métiers médicaux et paramédicaux sont en lien direct avec le secteur du grand âge (aide-soignant, infirmier, etc.) ;
  • Les métiers de l’accompagnement : ils permettent d’assister et épauler les personnes âgées en apportant une aide professionnelle dans l’accomplissement des tâches et activités de la vie quotidienne, y compris les loisirs. Ils concourent ainsi à leur maintien à domicile, à la préservation, la restauration et la stimulation de leur autonomie (accompagnant éducatif et social, aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale, aide à domicile, garde-malade, agent de service médico-social, assistant de vie dépendance…) ;
  • Les métiers de l’animation : ils contribuent au maintien de la vie sociale des personnes âgées ;
  • Les métiers de l’hébergement et de la restauration : assistant technique, assistant de service hospitalier, préparateur de repas en milieu hospitalier, agent chargé du portage de repas à domicile…

Les chiffres clés des métiers du grand âge

  • 15 millions de personnes de plus de 60 ans en 2021 ;
  • En 2030, elles seront plus de 20 millions ;
  • 85 % des Français souhaitent vieillir « chez eux » ;
  • D’ici 2025, plus de 1,4 million de personnes en perte d’autonomie auront besoin d’un accompagnement au sein d’une structure adaptée ou à domicile ;
  • Les besoins sont immenses, estimés à près de 350 000 recrutements d’aides-soignants et d’accompagnants éducatifs et sociaux d’ici 2025 ;
  • La France compte aujourd’hui 178 000 aides-soignants, 45 300 infirmiers, 34 000 auxiliaires de vie sociale, aides médico-psychologiques et accompagnants éducatifs et sociaux, pour 1,387 millions de personnes en perte d’autonomie (en EHPAD (Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) et SSIAD (Services de Soins Infirmiers à Domicile) confondus.

Deux films, appelés Le Bus et La Cuisine, mettent en avant l’une des qualités essentielles nécessaires pour travailler dans le secteur du grand âge : l’empathie, et la gratification humaine qui en découle, c’est-à-dire redonner le sourire à quelqu’un.

« Métiers du grand âge, et si c’était fait pour vous ? ». Avec leur signature et leur ancrage dans le quotidien, ces films ont pour objectif d’interpeller les personnes qui n’avaient pas encore envisagé de s’orienter vers les métiers du grand âge, que ce soit pour des raisons rationnelles (rémunération, pénibilité, valorisation du travail), ou émotionnelles (« ce n’est pas fait pour moi », « je n’y arriverai pas », « on n’a pas besoin de moi », etc.).

Les histoires racontées montrent d’autres réalités, beaucoup plus positives et valorisantes, du métier. La quête de sens y est bien présente pour inviter le plus possible à s’engager vers les métiers du grand âge.

La Cuisine

Les Métiers du grand âge
Note moyenne :

Le Bus

Les Métiers du grand âge