Optimiser la prise de poste d’un candidat avec l’AFEST

Mettre votre futur salarié en situation réelle pour l’exercer à un métier ? Et disposer d‘une aide pédagogique pour l’accompagner ? C’est le pari de l’AFEST, un programme sur mesure pour préparer un collaborateur potentiel à son recrutement. 

Une formation personnalisée sur le terrain 

Lors de son recrutement, l’association ADF02 s’est retrouvée face à une candidate pleine d’expérience, mais peu familière du milieu de l’insertion sociale. L’association souhaitait donc lui faire bénéficier d’une formation afin de la préparer au mieux à ce nouveau métier. Suite à sa requête, Pôle emploi lui suggère une AFEST, Action de formation en situation de travail. Un dispositif d'accompagnement personnalisé pour former les personnes directement dans l’entreprise en étant aidé par un centre de formation professionnel. « J'ai découvert cette solution et je me suis dit que ça lui permettrait de prendre connaissance de toutes les compétences nécessaires pour ce poste » explique Sarah Collet, présidente de l’association.   

Grâce à ce programme, la candidate a été suivie à la fois par un salarié de l’entreprise, désigné comme son tuteur, ainsi que par un organisme externe, l’ASSOFAC, chargé de superviser et créer les meilleures conditions d’apprentissage. Avant le début du stage, toutes les parties prenantes, la candidate, l’association et le centre de formation ont pris le temps d’élaborer un Protocole Individualisé de Formation (PIF) pour s’accorder sur le détail des compétences requises et établir un référentiel commun. « Sans l’AFEST, je n'aurais jamais été aussi précise sur les compétences à acquérir, ça a été très instructif et intéressant pour nous aussi » souligne Sarah Collet.   

Organisation du planning des salariés du chantier, suivi et management de l’équipe, connaissance et adaptation aux particularités du public « insertion »… Pendant deux mois, la stagiaire, Marina Rojo, a pu développer et parfaire ses compétences au sein d’ADF 02 en travaillant en situation réelle et en s’exerçant aux différentes tâches. Tout au long de sa préparation, elle a bénéficié de points réguliers avec le centre de formation. Des échanges hebdomadaires pour évaluer et valider ses progrès. Chaque étape a été discutée et formalisée dans un livret de suivi. 

Enrichir la pédagogie et sécuriser le recrutement   

« Le fait qu’ils soient accompagnés par des gens de métiers est un vrai plus, tant pour l’entreprise que pour le candidat » estime Amélie Bocquillon, conseillère Pôle emploi auprès de l'association. Cela apporte un réel soutien à l’entreprise qui n’a pas toujours le temps ou les compétences pour mettre en place une pédagogie adaptée. « Pour moi, cet accompagnement est primordial, cela facilite l’intégration du futur salarié et sécurise son recrutement » nous explique-t-elle.   

L’intérêt de cette méthode est d’introduire des séquences de travail dites « réflexives » afin d’inviter les stagiaires à s’autonomiser et apprendre de leur propre pratique. « Marina s'est très bien adaptée au métier ! » se réjouit Sarah Collet « Cela lui a également servi à se positionner sur les choses où elle devait encore progresser ». Une expérience positive dont tout le monde ressort gagnant et qui a permis un recrutement directement à l'issue des deux mois de stage.   

Un point d’attention à garder en tête est que la mise en place d’une AFEST peut prendre quelque temps (environ 15 jours). Aussi, il est important d’adapter le processus et le suivi de l’AFEST selon les métiers et les secteurs, notamment pour les métiers physiques ou très techniques. Il faut intégrer cette donnée pour répondre au besoin de l’employeur mais une fois sur pied, le dispositif s’avère être une solution avantageuse pour assurer le recrutement.