Un projet générateur d'emplois pour les franciliens.

Le lancement des travaux du Grand Paris Express va entraîner toute une dynamique économique qui va impacter plusieurs secteurs d'activité et donc créer des emplois directs et indirects.

Les perspectives d’emploi dans les Travaux Publics

Selon les estimations réalisées dans le cadre d’une étude réalisée par la profession contrat études et prospectives des Travaux Publics, les Travaux Publics emploieront en 2018 environ 62 500 personnes (travail temporaire inclus), soit 7 000 personnes ou près de 12 % de plus qu’en 2012.

La montée en charge des travaux de transport devient particulièrement marquée à partir de 2015, notamment alimentée par le génie civil (creusement de tunnel, création de gares souterraines, réalisation d'ouvrages d'art).

Si l’on ajoute à ces emplois le besoin de renouvellement de main d’oeuvre lié aux départs, c’est 18 000 emplois nouveaux qui devront être pourvus d’ici 2018 (12 800 liés au Nouveau Grand Paris et 5 400 aux besoins de renouvellement). Après une augmentation plus faible en 2016, les nouveaux besoins repartent à la hausse sur 2017 et 2018 notamment du fait des nombreux travaux d'équipements de voies ferrées (voies et catégories).

Une liste de métiers des TP ont été identifiés comme porteur et vous pourrez identifier les compétences opérationnelles liés aux chantiers du Nouveau Grand Paris dans un référentiel partagé avec les professionnels. 

Mais aussi, à échéance dans les secteurs suivants

  • du bâtiment

Un contrat d’études et prospectives a été réalisé pour évaluer les besoins en emplois et compétences liés aux travaux du Nouveau Grand Paris et aux enjeux de la transition énergétique dans le bâtiment en Ile de France.
La Fédération Française du Bâtiment Grand Paris, Région Ile-de-France 78-91-95, Ile-de-France EST, Haute-Normandie Centre SCOP BTP, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, CONSTRUCTYS Région Parisienne, Futur Facteur 4 (FF4), l’Observatoire National des travaux et Services liés au Bâtiment et aux Travaux Publics, le Groupe d’Etudes Ressources Prospective ont réalisé cette étude qui vise à évaluer l’impact sur le secteur du bâtiment de la dynamisation de la construction neuve autour des gares des nouvelles lignées de transports prévues dans el Cadre du Nouveau Grand Paris ; et des travaux de rénovations liées à la transition énergétique.
Ses principaux enseignements et recommandations :
• 50 000 emplois nouveaux devront être pourvus dans le secteur du bâtiment, la moitié étant liée aux
constructions de bureaux ou de logements dans le cadre du Nouveau Grand Paris, l’autre moitié
étant liée aux travaux de rénovation énergétique.
• Les TPE et PME seront par ailleurs amenées à travailler davantage en réseau et de façon
coordonnée afin de proposer une offre globale en matière de travaux de performance énergétique,
notamment pour améliorer l’étanchéité à l’air des bâtiments).
• Pour accompagner ces évolutions, il est notamment prévu d’informer et sensibiliser les
professionnels sur la transition écologique et énergétique par le biais des organisations
professionnelles ;
 

  • de l'énergie, de l'eau et des déchets

Le CEP ECECLI, réalisé par une équipe d’experts du consortium Fondaterra-Syndex, a pour objectif d’étudier l’impact en termes d’emplois et de compétences des politiques d’adaptation et d’atténuation du changement climatique élaborées au niveau de la région Île-de-France dans le cadre du SRCAE (Schéma Régional Climat, Air, Energie), de la territorialisation des lois Grenelle de l’Environnement et du projet du Nouveau Grand Paris.
 

  • des transports
  • de la restauration
  • des services....