Lancez-vous dans la Valorisation des Acquis de l'expérience Collective (VAE C)

Vous possédez une expérience professionnelle d’un an mais n’êtes pas titulaire du diplôme ou du titre professionnel correspondant à votre métier. N’hésitez pas : lancez-vous dans la VAE C.

 Le taux de chômage des non diplômés est trois fois plus élevé que celui des personnes qui disposent d’un diplôme niveau bac + 2 *. C’est notamment à partir de ce constat que le plan 500 000 formations supplémentaires a été lancé. Et que la VAE C (validation des acquis de l’expérience – collective) est proposée aux demandeurs d’emploi dans toute l’Ile-de-France. Elle s’adresse à tous ceux qui peuvent justifier d’un an de travail salarié (de façon continue ou non – voir la faisabilité selon les titres) dans un métier mais n’en possèdent pas le diplôme. Ce tout nouveau dispositif permet au demandeur d’emploi d’être accompagné pendant 6 mois par Pôle emploi et l’Afpa (Association pour la formation professionnelle des adultes) afin de se présenter devant un jury pour obtenir un titre inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Cela permet, vante Isabelle Gillot, référente VAE à Pôle emploi : « un accès au monde du travail plus rapide grâce au levier du diplôme ».

Ce n’est pas une formation

La VAE C n’est pas une formation mais un accompagnement à l’obtention du titre recherché. En  Île-de-France, elle concerne 15 titres professionnels dans 4 secteurs différents :

  • Hôtellerie/restauration/tourisme et loisirs ;
  • Services à la personne ;
  • Commerce et grande distribution ;
  • Bâtiment.


Elle vise des métiers qui recrutent :

  • conducteur de travaux,
  • peintre façadier isolation par l'extérieur,
  • employé commerce en magasin,
  • cuisinier,
  • serveur…

Les différentes étapes de la VAE C

Le parcours se déroule en étapes : le candidat assiste d’abord à une séance d’information dans une agence Pôle emploi (voir encadré), puis il prépare un dossier d’inscription avec les pièces justificatives avant de suivre en 6 mois, 4 ateliers collectifs de 3h30 chacun, animés par l’Afpa et qui consisteront en un soutien dans la rédaction du dossier professionnel qu’il soutiendra devant le jury . « Les étapes s’enchaînent rapidement, encourage Isabelle Gillot, et le fait de préparer son diplôme en groupe -et non pas seul avec un référent- peut être encourageant. » La VAE C est compatible avec l’emploi du temps d’un demandeur d’emploi : pendant ce temps de préparation, les candidats sont soumis aux mêmes obligations et conditions que tous : la recherche d’un travail et se rendre aux convocations de Pôle emploi.
Mais vous pouvez être formé durant ces 6 mois, on prévoit un temps de formation pour compléter certaines compétences recherchées pour le titre, soit 150 heures maximum. Lorsque l’Afpa décèle un besoin de formation, Pôle emploi peut passer par le programme disponible ou une AIF, pour une adaptation très courte, c’est le cas de l’indispensable brevet de secouriste pour les Assistant-e-s de Vie aux Familles. Les conseillers Afpa et Pôle emploi insistent sur l’implication personnelle nécessaire : « il faut que vous vous aménagiez du temps pour travailler sérieusement et régulièrement, appuie Isabelle Gillot. Si vous y parvenez, ce sera couronné de succès. La VAE est un dispositif extraordinaire. Vous obtiendrez un titre en quelques mois sans être allé à l’école. »

*Taux de chômage selon le diplôme de 1 à 4 ans après la fin des études : on compte 51 % de chômeurs chez les détenteurs du Brevet de fin de 3e ou non diplômés, 24,2% chez les diplômes du second cycle du secondaire (BEP, CAP, baccalauréat et équivalents), 11,6% chez les diplômés du supérieur (Insee 2015).


Pour tous les ateliers, contactez votre agence Pôle emplo
i.

Les premiers pas de Nina dans la VAE C

Nina, 40 ans, travaille depuis 6 ans, de façon discontinue, auprès de personnes âgées et/ou handicapées en institution et à domicile.

« Je fais le ménage chez les personnes, leur prépare le repas, les aide pour leur toilette, leurs courses…mais je n’ai aucun diplôme », précise-t-elle à la conseillère Afpa lors d’un atelier organisé en matinée par l’agence Pôle emploi Paris XVe Brancion sur la VAE C. Nina, conviée par mail, assiste aux côtés de 34 autres personnes à cette réunion d’information animée par les conseillères Pôle emploi et Afpa au cours de laquelle lui est présenté le titre d’Assistante de Vie aux Familles (ADVF) qu’elle peut obtenir en 6 mois, grâce à la VAE C : « un titre très complet qui permet de travailler auprès des personnes dans des structures et des contextes différents », souligne Josiane Philippe, conseillère Afpa. En Île-de-France, les offres d’emploi dans le secteur des services à la personne représentent 10,6 % des propositions.
A l’issue de l’atelier, Nina –conquise par la VAE C comme 20 autres personnes ayant assisté à l’atelier- remplit un questionnaire et note dans son agenda un prochain rendez-vous collectif à l’Afpa pour monter son dossier, lequel sera alors visé par la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). Puis se lancera dans « la belle aventure VAE C », qui ne présente que des points positifs selon l’enthousiaste Habiba Behamida, référente VAE à l’Afpa : « si vous n’obtenez pas le titre ; vous avez 5 ans pour le présenter à nouveau. Cela vous valorise et vous permet de vous projeter, voire de monter plus tard votre propre entreprise ».