Pas de pause pour le recrutement inclusif de Suez

En mars 2020, Suez a débuté sa campagne de recrutement en alternance.

Le groupe constate qu’il reste difficile de pourvoir certains de ses postes. Face à cette observation, différentes actions sont menées.

Manque de formations adaptées, déficit d’image ou manque d’attrait sur les postes pour les candidats peuvent expliquer que certains recrutements soient difficiles à finaliser. Afin d’y remédier, la Direction de l’innovation sociale rattachée à la Direction des ressources humaines France ont définis différents axes sur lesquels agir en priorité et notamment le conseil et la formation sur les clauses d’insertion, la mise en place de partenariat avec les acteurs publics et les acteurs de l’emploi et de l’insertion, le mécénat de compétences ou encore la diversification de nos méthodes de recherche de candidats.

’inclusion des personnes éloignées de l’emploi est un enjeu fort des prochaines années. Pour ce fait, il est nécessaire de pouvoir anticiper les besoins en compétence, faire de l’information auprès des public éloignées de l’emploi sur nos métiers et sur nos opportunités de poste, favoriser la mise en place d’actions de formation ou d’accompagnement nécessaire, apporter une aide au recrutement…

C’est d’ailleurs dans ce cadre que Pôle emploi intervient en tant qu’interlocuteur privilégié et assure ce lien entre l’offre et la demande de postes via la mobilisation des équipes et des agences.

Chauffeur poids lourds, ordonnanceur ou encore agent de réseaux, sont des métiers peu connus du grand public mais qui offrent pourtant de réelles opportunités professionnelles pour lesquelles Suez entend recruter davantage du CDI à l’alternance. Pour en savoir plus sur les postes à pourvoir consultez le site de recutement : https://www.suez.fr/fr-fr/carrieres

Pour mener à bien son projet, Suez sait pouvoir compter sur les Maisons Pour Rebondir en France : hub d’inclusion, participant au recrutement inclusif sur les métiers en tension notamment grâce à la signature de partenariats avec différentes structures de l’emploi, à la signature de conventions avec l’Epide ou l’Ecole de la Seconde Chance.