Croisière olympique BTP : l’innovation au service du recrutement ?

L’agence Pôle emploi de Saint-Ouen et l’Établissement public territorial de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis) ont organisé conjointement un job dating prenant la forme d’une croisière sur les bords de Seine. Objectif : pourvoir un maximum d’offres d’emploi du secteur du BTP pour les chantiers des Jeux olympiques et paralympiques 2024.

« Sous l’impulsion des Jeux olympiques et paralympiques 2024, nombreuses sont les perspectives d’emploi pour le secteur du BTP. Cette proposition innovante de croisière olympique doit nous permettre de recruter autrement en favorisant le rapprochement des demandeurs d’emploi et des recruteurs. » Samuel Citron – Directeur Pôle emploi Saint-Ouen (Pour retrouver toutes les offres liées au JO et JOP 2024)

Combien d’offres proposées ?
Le 24 septembre 2021, plus de 40 candidats ont embarqué sur la « croisière olympique », avec, à son bord, une dizaine d’employeurs du secteur du BTP, des conseillers entreprise Pôle emploi des agences de Saint-Ouen et de Saint-Denis et des facilitateurs de l’EPT Plaine Commune Grand Paris : « L’Établissement public territorial Plaine Commune est à l’initiative de cette idée originale, explique Samuel Citron, le directeur de Pôle emploi Saint-Ouen. Dans ce cadre très convivial, les demandeurs d’emploi ont pu rencontrer des recruteurs et profiter d’une visite touristique de notre territoire du nord de Paris. »

Au programme : découverte du passé industriel du bassin, sa transformation et son avenir, notamment avec l’implantation des grands sites de Jeux olympiques et paralympiques 2024. « Il y a de nombreuses opportunités dans le secteur du BTP grâce à ces grands chantiers et notre mission est de donner de la visibilité aux besoins des entreprises », ajoute Samuel Citron. Pour ce faire, les équipes de Pôle emploi ont identifié les candidats intéressés et les ont aidés à préparer leurs futurs entretiens. À noter que plus d’une cinquantaine d’offres étaient proposées lors de cette croisière job dating.

Des retours positifs ?
Côté entreprises, celles sollicitées par Plaine Commune et Pôle emploi, se sont toutes prêtées au jeu : Paulo Carvalho, DRH d’Eiffage souligne que « cet événement mêle recrutement et convivialité en ces temps compliqués. Cette croisière permet aux candidats d’aborder les recrutements sous un autre angle, d’apprendre, de mélanger la culture, et de passer des entretiens : ça correspond tout à fait à ce qu’Eiffage souhaite faire de ses job datings ». Sabine Deyme, responsable emploi formation au Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification IDF, a accepté l’invitation de Plaine Commune pour « rencontrer des publics éligibles dans le cadre des clauses d’insertion ou hors clauses d’insertion pour promouvoir les offres d’emploi du GEIQ, dans le cadre de contrats de professionnalisation, CDD ou CDI de chantier ». Sabine Deyme travaille par ailleurs avec Pôle emploi qui « identifie toujours des profils de candidats de façon quantitative et qualitative avec une grande réactivité ».

Même enthousiasme de la part des demandeurs d’emploi qui ont partagé leur « retour d’expérience très positif » aux conseillers Pôle emploi et aux facilitateurs de Plaine Commune. « Cette croisière a été un succès, constate Samuel Citron. Une majorité d’offres a été pourvue et nous avons pu proposer aux employeurs des dispositifs comme les POE, les POE I, des AFPR… Nous avons également mis en place au moins un CIE-jeune et un contrat en emploi franc. »

À l’heure où le secteur du BTP connaît de fortes tensions en recrutement, l’initiative de Plaine Commune, soutenue par Pôle emploi Saint-Ouen, a permis une attractivité quasi immédiate. L’organisation d’une deuxième croisière job dating est en réflexion pour le printemps prochain avec d’autres axes de travail, « notamment la féminisation des professions dans ce milieu », conclut Samuel Citron.