Avec Skola, plus de 75 % des stagiaires retrouvent un emploi

Pour accélérer et sécuriser le retour à l’emploi des 18-30 ans, l’agence Pôle emploi de Versailles et l’organisme de formation Savoir être mode d’emploi (Sême) proposent des POEI dans le cadre du dispositif Skola porté par la fondation Apprentis d’Auteuil.

"Le dispositif Skola permet de donner la chance à des jeunes, qui souhaitent s’insérer dans le monde du travail, de se former à un métier et, permet aux entreprises, d’avoir un vivier de demandeurs d’emploi directement opérationnels. " Kheira Eddrief, responsable d’équipe à l’agence Pôle emploi de Versailles.

Apprendre sur le terrain

« Ici, nous formons des vendeurs de talents » : en plein cœur du centre commercial Westfield Vélizy 2, un magasin éphémère regroupe une quinzaine de créateurs franciliens. Particularité : les conseillers de vente sont, en fait, des jeunes en formation, qui apprennent leur métier directement sur le terrain : « Chaque matin, ils ont des briefings sur les objectifs de vente à atteindre, des missions de merchandising, de nettoyage, de gestion de stock. Et, bien sûr, ils renseignent les clients et procèdent aux encaissements, détaille Capucine Levrangi, chargée de projet Skola vente pour la région Île-de-France. Ils sont confrontés aux réalités de leur futur métier. »
Ces stagiaires ont été sélectionnés pour intégrer le dispositif SKOLA, porté par la fondation Apprentis d’Auteuil, afin de se former au métier de vendeur conseiller en magasin : « Nous visons un public jeune, entre 18 et 30 ans, éloigné de l’emploi, avec un niveau Bac maximum et qui ont envie de s’en sortir. Cette formation, visant à obtenir un diplôme d’État, est leur clé d’entrée pour trouver un emploi rapidement. »
Auparavant financée par un Opco dans le cadre de POEC, Pôle emploi Versailles a pris la relève en proposant des POEI : « Plus de 75 % des stagiaires retrouvent le chemin de l’emploi trois à six mois après l’obtention de leur diplôme. Au vu de ces excellents résultats, Pôle emploi a décidé de maintenir son engagement en finançant intégralement la formation », souligne Kheira Eddrief, responsable d’équipe à l’agence Pôle emploi de Versailles.

Une réponse aux employeurs

Pour cette cinquième session Skola au sein du centre commercial Westfield Vélizy 2, 18 demandeurs d’emploi ont été sélectionnés et ont suivi leur formation en accéléré (deux mois), du 2 mai au 24 juin 2022 : « Le rythme est de 24 heures par semaine en formation théorique et de 11 heures en magasin, explique Capucine Levrangi. Les cours sont dispensés par des professionnels de la vente, les stagiaires sont tous coachés individuellement et accompagnés par un vrai responsable de boutique dans le magasin éphémère. Ils ont également un accompagnement social, à raison de deux heures par semaine, pour pallier les éventuelles difficultés d’hébergement, de mobilité, de violence au sein du foyer, d’argent… Je crois que la force de cette formation est de les considérer comme des adultes responsables et de les soutenir jusqu’au bout. » En moyenne, 80% des stagiaires Skola obtiennent le titre VCM.

Dans un secteur d’activité en tension, cette formation innovante s’inscrit comme une réponse aux employeurs en leur permettant de recruter des demandeurs d’emploi immédiatement opérationnels. Trois entreprises ont d’ailleurs manifesté leur intérêt pour l’expérience : Cléor, Yve Rocher et Le Printemps. Objectif : accueillir dans leurs équipes les jeunes stagiaires fraîchement diplômés. « Aujourd’hui, les entreprises doivent casser les codes du recrutement pour agir sur les tensions du marché : dans le cadre de Skola, nous nous concentrons sur des savoir être et non sur des diplômes. Nous accompagnons ces demandeurs d’emploi dans leur évolution : ils gagnent en maturité et en expérience grâce à cette formation. Ils sont, pour certains, transformés ! Et pour sécuriser davantage leur prise de poste, Pôle emploi propose également des PMSMP, des périodes d’immersion, pour intégrer leur nouvelle entreprise en confiance », conclut Kheira Eddrief.