Le Dossier - Faire l'expérience de l'international

Vidéo : 

Le Dossier - Faire l'expérience de l'international
Note moyenne :

« Si on part à l’étranger, on ne peut qu’y gagner.
Je suis Frédérique Williame, je suis directrice des études, de la communication et du plaidoyer chez France Volontaires.
France Volontaires est la plateforme française des engagements volontaires et solidaires à l’international. »

« Je m’appelle Vincent Page et je suis responsable de programme pour Planète Urgence.
Je suis diplômé d’un master de droit des affaires. J’ai décidé de partir sur le terrain et donc j’ai commencé à travailler au Cambodge pour faire de l’insertion de personnes handicapées mentales et c’est à ce moment-là que j’ai rencontré France Volontaires. »

Frédérique Williame : « Vincent est parti avec nous en Inde, sur une durée de 2 ans. »

Vincent Page : « Il y avait beaucoup d’acteurs, donc il fallait voir comment, en termes de communication, on peut favoriser un échange fluide entre l’ensemble des acteurs. »

Frédérique Williame : « Le fait de travailler à l’étranger permet de déveiopper un réseau de contacts avec des personnes qui peuvent être intéressantes pour continuer à travailler. »

Vincent Page : « Après 4 ans de travail sur le terrain, j’avais envie de revenir dans mon pays. Et là, je trouve un poste qui me propose d’intervenir sur une zone que je connais très bien, avec des acteurs avec qui j’ai déjà travaillé. »

« Je suis Valérie Hauchart, directrice des programmes chez Planète Urgence.
On a lancé un recrutement et dans les critères de choix des candidats qui ont été sélectionnés aux entretiens, et où Vincent a été retenu, la part de l’expérience terrain était importante. Le fait qu’il parle anglais couramment était aussi un critère, bien évidemment. »

Vincent Page (au téléphone) : « How are you ? »
- « I’m fine »
- « As you know, Valérie just came back this morning. She said yes about the mission in Nepal. »

Frédérique Williame : « On sait, en recrutant quelqu’un qui est parti travailler à l’international, qu’il aura acquis une certaine souplesse, une certaine adaptabilité. »

Valérie Hauchart : « Ce sont des profils qui, en termes de personnalité, de savoir être, sont assez riches, dans un travail qui se fait ensuite ici. »

Frédérique Williame : « Concrètement, on peut valoriser dans son CV l’apprentissage d’une langue, la découverte des bases de comptabilité, de gestion, tout ce qui est lié aussi à l’administration de projets. »

Valérie Hauchart : « Ca démontre une capacité d’adaptation, une capacité de réactivité aussi… »

Frédérique Williame : « Ca permet d’avoir, en une seule personne, plusieurs profils, ou en tous cas un profil très ouvert sur le monde. »

Vincent Page : « Quel conseil donner à quelqu’un qui n’est pas encore parti ? Le premier, c’est partez ! »

Valérie Hauchart : « Si on veut pouvoir se différencier, il faut avoir des expériences extraordinaires. »

A bientôt pour le prochain dossier.
 

En savoir plus