Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Définir votre projet professionnel

7 idées reçues sur l’artisanat

Pas assez moderne, trop masculin, pas assez accessible, l’artisanat ? Erreur ! Loin des clichés, découvrez un secteur de « métiers passion » qui mérite d’être mieux connu… et qui recrute.

1. L’artisanat est voué à disparaître > FAUX

L’artisanat est la première entreprise de France : il comptabilise environ 1 200 000 entreprises et crée en permanence de nouveaux emplois.

2. Il n’y a pas beaucoup de choix de métiers dans l’artisanat > FAUX

L’artisanat c’est 250 métiers répartis en 4 secteurs d’activités : l’alimentation (boulangerie, boucherie, etc.), le bâtiment (électricité, menuiserie, etc.), la production (ébénisterie, imprimerie, etc.) et les services (coiffure, taxi, etc.).

3. Les métiers de l’artisanat évoluent au rythme des nouvelles technologies > VRAI

On trouve dans l’artisanat des métiers de la micro-électronique, de son et de l’image…
Les artisans aux métiers « traditionnels » utilisent de plus en plus de matériaux et techniques de fabrication innovants (écoconstruction, dessin 3D…)

4. L’artisanat est un monde d’hommes > FAUX

22% des artisans chefs d’entreprise sont aujourd’hui des femmes, et ce chiffre est en constante progression. Le secteur se féminise notamment grâce aux évolutions technologiques qui ont rendu possible l’accessibilité à certains métiers.

5. L’artisanat repose sur des filières d’excellence > VRAI

Pour être reconnu en qualité d'artisan, il faut justifier d'un certificat d'aptitudes professionnelles, d'un brevet d'études professionnelles, d'un titre homologué ou encore d'une immatriculation dans le métier depuis au moins six ans. Pour les clients, c’est un gage de qualité et de sécurité.

6. L’artisan travaille dans une entreprise à taille humaine > VRAI, la plupart du temps

Au moment de son immatriculation, une entreprise artisanale ne peut pas employer plus de dix salariés. Mais si elle grossit, elle est toujours considérée comme une entreprise artisanale.

7. 80 % des apprentis trouvent un emploi à l’issue de leur formation > VRAI

Et un apprenti sur deux devient un jour son propre patron ! L’artisanat apparaît comme une véritable université des métiers. La transmission est au cœur du métier d’artisan, et 200 000 jeunes apprentis sont formés chaque année par des entreprises artisanales.

L'artisanat, quel parcours ?

L’artisanat, qu’est-ce que c’est exactement ?
Contrairement au commerçant qui revend des produits bruts ou déjà transformés, l’artisan commercialise des produits ou services issus de son travail, en mettant en œuvre un savoir-faire particulier : il assure tous les stades de la transformation, de la réparation ou de la prestation de service.

L’artisanat embauche des apprentis
Quels sont les métiers de l’artisanat qui forment le plus d’apprentis ? D’abord la boulangerie qui compte 25 000 apprentis, puis la coiffure, la réparation automobile, les métiers de l’aménagement paysager et de la maçonnerie (source ISM).

Le meilleur moyen de devenir artisan, c’est de passer par l’alternance !
Offres de contrats, conseils et actualités sont sur Pôle Emploi Alternance, le site mobile de Pôle Emploi pour trouver son contrat d’alternance. Ou dans l’appli Pôle emploi Alternance, disponible sur iPhone et Android.

Pour trouver un contrat en alternance :
http://m.pole-emploi-jeune.fr
 

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Nouvelle fenêtre)