Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Bien vous organiser

Comment évaluer sa maîtrise des langues étrangères ?

Comment évaluer avec précision son niveau dans une langue étrangère ? C’est le défi de nombreux candidats au moment de compléter la rubrique « langues » de leur CV. Le Cadre européen commun de référence pour les langues étrangères (CECRL) propose un système pour autoévaluer facilement ses compétences linguistiques.

Do you speak English ?” Cela pourrait bien faire la différence. La maîtrise d’une langue étrangère est de plus en plus demandée par les entreprises françaises. En France, 1 entreprise sur 2 recherche une compétence en langue vivante étrangère chez les candidats lors d’un recrutement.

Le CECRL, un système européen pour autoévaluer ses compétences linguistiques

Il est souvent difficile d’évaluer avec précision son niveau de langue afin de le valoriser dans son CV. Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) est un outil utilisé dans les pays européens pour l’évaluation des compétences en langues étrangères.

L'échelle d'évaluation du CERCL compte 6 niveaux : A1, A2, B1, B2, C1, C2 (par ordre croissant de maîtrise). L’avantage de ce système est qu’il permet d’autoévaluer facilement sa maîtrise d’une langue étrangère (lire, écrire, écouter, parler) sans passer de test. Le CERL décrit les capacités attendues pour chaque niveau puis il suffit de sélectionner celui qui vous correspond le mieux, par exemple « Je peux lire des textes courts très simples » (A2) ou « Je peux lire sans effort tout type de texte » (C2).

Les 6 niveaux du CECRL

Les niveaux A1 et A2 sont les niveaux de base adaptés à un débutant. Ils concernent des conversations très simples, par exemple pour demander son chemin ou commander à manger dans un pays lors d’un séjour à l’étranger.

  • A1 - niveau introductif ou découverte : questions simples, environnement proche et familier.
  • A2 - niveau intermédiaire ou de survie : descriptions, conversations simples.

Les niveaux B1 et B2 permettent d’être plus indépendants dans l’usage de la langue. Ils permettent d’exprimer une idée (ex. : parler d’un article que vous avez lu) et de tenir une discussion avec des interlocuteurs. En fait, le niveau B2 correspond à ce qu’on appelle « anglais courant », c’est-à-dire la capacité de comprendre et de s’exprimer de manière fluide.

  • B1 - niveau seuil : début d'autonomie, se débrouiller, exprimer son opinion.
  • B2 - niveau avancé ou indépendant : compréhension courante et capacité à converser, émettre un avis, soutenir systématiquement une argumentation.

Enfin, les niveaux C1 et C2 correspondent à un usage professionnel avancé. Cela signifie que vous êtes capable de vous exprimer spontanément, sans réfléchir aux mots que vous utilisez, y compris avec un vocabulaire technique. En règle générale, les niveaux C1 et C2 sont acquis après avoir vécu de nombreux mois dans un pays étranger. C’est le fameux « anglais bilingue ».

  • C1 - niveau autonome : s'exprimer spontanément et couramment, assez bonne maîtrise.
  • C2 - niveau maîtrise : comprendre sans effort, s'exprimer spontanément.

► Faites le test : évaluez votre niveau de la langue avec la grille d’autoévaluation

Si vous envisagez de travailler à l’étranger, des examens plus aboutis comme le TOEFL ou le TOEIC (pour l’anglais) vous seront néanmoins demandés pour justifier de votre capacité à utiliser une langue dans un milieu professionnel.

► Dossier : Envolez-vous pour l’étranger

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)