Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Conseils pour recruter

Rédiger une offre d’emploi : quelques règles de base

Rédiger une offre d’emploi : un jeu d’enfant ? À y regarder de plus près, la tâche se révèle plus complexe. Car si l’offre doit être attractive, elle doit comprendre certaines mentions obligatoires et en proscrire d’autres pour être légale. Voici les clés pour que rédaction rime avec satisfaction.

Le b.a.-ba de l’offre d’emploi

D’abord s’assurer que le poste proposé correspond à un besoin réel au sein de l’entreprise. Le texte, lui, est écrit en français. Il peut comporter en plus une traduction complète dans une langue étrangère pour des emplois en zone frontalière ou pour attirer des candidats étrangers.

De plus, il est interdit de monnayer une offre d’emploi : par exemple, demander de l'argent aux candidats pour qu’ils puissent postuler, mettre un lien vers des sites payants ou indiquer un numéro surtaxé (0800, 0820…) … sont des pratiques proscrites.

Enfin, l'offre doit être rédigée dans le respect du code du travail. Une évidence ? Saviez-vous pourtant que la mention « CDI possible à l’issue du CDD » est à proscrire ? Car comme son nom l’indique, le contrat à durée déterminée n’a pas pour but de pourvoir durablement un poste mais correspond à un motif précis : remplacement, surcroit de travail...

Les mentions obligatoires

Pour ne pas induire en erreur le candidat, la loi impose au recruteur l’indication de mentions obligatoires dans le contenu de l’offre d’emploi. Ces informations doivent être réelles et vérifiables (lieu de travail, niveau de responsabilité…) :

  • Une date de publication ou de mise en ligne
  • Une référence/numéro d’offre
  • Un intitulé de poste
  • La description du poste
  • La localisation du poste
  • L’expérience requise pour le poste (débutant, expérimenté…)
  • Le type de contrat (CDI, CDD, contrat de professionnalisation, d’apprentissage…) et sa durée
  • Une adresse de contact, de réception des CV ou un formulaire pour postuler à l’offre.

À ces mentions obligatoires de base s’ajoute le diplôme ou la qualification pour les professions réglementées.

Les interdits !

Pour rappel, la référence au genre, à l’âge, à la situation familiale, à l’origine et aux caractéristiques physiques est discriminatoire et donc interdite par la loi.
Pour en savoir plus, consultez l’article Recruter sans discriminer .

 

Les sanctions pénales encourues

En cas d’infraction, les contrevenants s’exposent à des sanctions pénales et civiles. Selon l’article L.5334-1 du code du travail, l’employeur risque une amende de 37 500 euros et un an d’emprisonnement pour le non-respect des grands principes comme la datation ou la gratuité de l’offre.

Un doute ? Pôle emploi vous conseille

En déposant une offre sur www.pole-emploi.fr, en agence ou depuis le 3995 (service gratuit+ prix appel), la légalité de votre offre est systématiquement vérifiée par un conseiller. En cas de non-conformité au cadre légal, votre conseiller vous alerte et vous conseille.

Vous aimerez aussi :

Cinq conseils pour rédiger une offre d’emploi
Trois bonnes pratiques pour valoriser votre marque employeur sur internet
Comment sécuriser la qualité d’un recrutement ?

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Google+ (Ouverture du lien dans une nouvelle fenêtre)