Accéder aux espacesBloc fermé
Changer de régionBloc fermé
Emplois saisonniers

4 choses à savoir sur les emplois d’été

Contrairement aux idées reçues, les emplois d’été ne sont pas réservés aux jeunes et aux étudiants. Quels sont les secteurs qui recrutent ? Connaissez-vous vos droits et devoirs ? 4 infos utiles à connaître sur les emplois d’été.

Non, les emplois d’été ne sont pas réservés aux étudiants ! Ils concernent toutes les personnes cherchant un emploi saisonnier. Et le droit du travail encadre les jobs d’été et emplois saisonniers selon votre situation.

  • Pour tous : il est obligatoire de signer un contrat de travail – un CDD pour surcroît d’activité ou remplacement d’un salarié en congés, un contrat de saisonnier ou d’interim. À noter que chaque type de contrat a ses spécificités (congés, date de fin d’activité, etc.).
  • Pour les mineurs : tous les jeunes de plus de 14 ans peuvent postuler à un job pendant la période des vacances. L’autorisation parentale est obligatoire, les travaux doivent être légers et adaptés et la journée de travail ne doit pas dépasser 7 heures (travail de nuit interdit). Pour le cas spécifique des 14-16 ans, le contrat ne peut excéder la moitié du temps des congés et l’employeur doit demander une autorisation à l’inspection du travail.

La rémunération minimale est le SMIC horaire (10,03 € brut au 1er janvier 2019) qui peut être minorée de 20 % avant 17 ans et de 10 % entre 17 et 18 ans. Au niveau fiscal, les revenus sont imposables. Une exonération est prévue pour les étudiants de moins de 26 ans si le salaire n’excède pas trois fois le SMIC sous certaines conditions.

► En savoir plus sur le site du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social : Job d’été : formalité et obligations

2. Tourisme, hôtellerie, restauration, agriculture : les secteurs qui recrutent

Emplois saisonniers rime avec été : la moitié des offres se situent donc dans le secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration ! De son côté, l’agriculture (cueillette des fruits) représente un quart des contrats d’été. Notez cependant que cette activité exige une bonne condition physique. Les remplacements dans les entreprises et l’administration complètent les opportunités d’emploi pour les vacataires. Quel que soit le secteur, il est conseillé de rechercher dès avril – avec un CV et une lettre de motivation à jour ! Pour les retardataires, il est possible de trouver un poste en se rendant directement sur les lieux touristiques.

3. Une expérience valorisante sur votre CV

Travailler pendant ses vacances quand on est jeune, ce n’est pas seulement gagner un peu d’argent pour améliorer l’ordinaire ou financer un projet personnel. C’est aussi une expérience professionnelle, formatrice et qualifiante, qui vient enrichir un CV. Certains postes exigent des certificats spécifiques qui mettent en valeur un CV, par exemple le Brevet d’aptitudes aux fonctions d’animateurs (BAFA). N’oubliez pas qu’un job d’été constitue un véritable emploi qui vous permet d’acquérir des compétences.

4. Des opportunités à l’étranger

Travailler tout en améliorant une langue étrangère et découvrir une nouvelle culture, c’est possible avec les jobs d’été à l’étranger.  Il est toutefois nécessaire de s’y prendre à l’avance, de se renseigner sur les possibilités d’emploi offertes et d’adapter son CV aux pays étrangers .


En savoir plus : Cap sur les offres d’emplois saisonniers !

PARTAGER SUR
  • PARTAGER SUR Twitter (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Facebook (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Linkedin (Nouvelle fenêtre)
  • PARTAGER SUR Viadeo (Nouvelle fenêtre)

Ecrire un e-mail de motivation percutant

e-mail de motivation

Pourquoi continuer à chercher un emploi en juillet

entretiens recrutement