Le recrutement militaire technicien de l’air

Du niveau 3eme au niveau Bac.

MILITAIRE TECHNICIEN DE L’AIR (MTA)

militaire-technicien-de-lair-mta

 Conditions de candidature :

  • nationalité française
  • moins de 30 ans à la date de signature du contrat
  • niveau scolaire minimal de fin de classe de 3e jusqu’à un niveau de terminale de l’enseignement général ou technologique ou détention d’un CAP, d’un BEP ou d’un baccalauréat professionnel

Formation et conditions d’engagement :

  • formation militaire de 8 semaines au centre de préparation opérationnelle du combattant de l’armée de l’air (CPOCAA) à Orange
  • formation professionnelle en unité d’une durée variable selon les métiers, soit dans un centre de formation de l’armée de l’air, soit directement au sein de l’unité d’affectation sous la responsabilité d’un cadre spécialiste du métier
  • premier contrat de 4 à 5 ans, renouvelable par contrats successifs jusqu’à 19 ans de service

Consultez la liste des métiers des MTA sur devenir-aviateur.fr

A noter également pour les jeunes de 16 à 18 ans :

Située sur la base de Saintes (Charente-Maritime), l’école d’enseignement technique de l’armée de l’air (EETAA) accueille chaque année une promotion d’élèves pour préparer un certificat d’aptitude professionnelle CAP Aéronautique option systèmes. 

La scolarité, dispensée par des professeurs détachés de l’Éducation nationale et des instructeurs militaires, s’effectue sous le régime de l’internat. Durant leur formation académique, les élèves suivent également une formation militaire. Ils sont incités à pratiquer des activités sportives et culturelles et peuvent découvrir le vol à voile au sein du centre militaire de planeurs de l’école.

La formation est gratuite et rémunérée. À l’issue des 2 années de scolarité, après obtention du CAP, et la validation du certificat de formation militaire, ils pourront accéder à des postes de MTA dans des unités techniques de l’armée de l’air.
Plus de renseignements sur le site de l’EETAA .
 

Il est également possible de signer un contrat de volontariat comme militaire technicien de l’air.

Image MTA armée de l'air